Les équipes veulent des qualifs moins dangereuses à Monza

Les directeurs d'équipe ont demandé à la Formule 1 de trouver une solution au problème de trafic à Monza ayant perturbé le bon déroulement des qualifications du Grand Prix d'Italie.

Les équipes veulent des qualifs moins dangereuses à Monza

Ces dernières années, les séances qualificatives du Grand Prix d'Italie ont pris la forme d'embouteillages en raison du phénomène d'aspiration. Sur le rapide circuit de Monza, un pilote placé à bonne distance d'un concurrent peut utiliser son aspiration pour gagner en vitesse, et donc pour signer un meilleur temps. Les luttes font rage sur la piste pour trouver le meilleur emplacement, et cela ne fait qu'augmenter le danger.

Vendredi, lors des qualifications pour le Sprint du lendemain, plusieurs catastrophes ont été évitées de peu, que ce soit sur la piste ou dans les stands. Max Verstappen et Pierre Gasly, pour ne citer qu'eux, se sont retrouvés nez à nez avec des pilotes à l'arrêt pendant leur tour lancé. Plus tard, dans les dernières minutes de la Q2, les pilotes encore en lice ont quitté leur garage au même moment, ce qui a congestionné le trafic dans la voie des stands et créé une situation dangereuse, avec deux mécaniciens manquant d'être renversés.

Reconnus coupables d'"unsafe release", Aston Martin et Alpine ont dû payer une amende de 5000 euros chacun. Pour Otmar Szafnauer, cela a été l'incident de trop. L'homme à la tête de l'écurie britannique a expliqué à Motorsport.com qu'il était temps que la F1 trouve une solution à un problème spécifique au circuit de Monza.

"Nous devons nous assurer de mettre un terme à cela avant qu'il se ne soit trop tard", a lancé Szafnauer. "Beaucoup de [pilotes] y ont participé parce que l'impact de l'aspiration est tellement grand ici [à Monza]. Nous devons réfléchir pour trouver un moyen de procéder d'une meilleure façon."

Lire aussi :

L'avis du directeur d'Aston Martin est partagé par Christian Horner : "L'aspiration est très importante", a-t-il confié à Sky Sports. "Je crois que Max s'est fait surprendre lors de son premier relais car il n'était pas dans le même train. Il y avait beaucoup de voitures étalées sur la piste et les différences de vitesse sont énormes ici."

"C'est vraiment difficile, à moins que vous n'envoyiez [les pilotes] les uns après les autres dans des qualifications individuelles. Cela fait partie du jeu lorsque l'on essaie de maximiser sa position sur la piste. Mais il faut que cela se fasse de manière sûre. Et, bien entendu, cela commence à devenir fou dans la pitlane aussi. Heureusement, il n'y a rien eu de grave [en qualifications] mais c'est quelque chose que nous devons absolument examiner de plus près."

Plusieurs solutions peuvent d'ores et déjà être mises en place pour rendre la situation moins dangereuse. Ainsi, selon Horner, les équipes pourraient faire un meilleur travail lorsqu'il s'agit d'informer leur pilote de la venue d'un concurrent dans un tour lancé.

"Il y a de grands écarts dans les vitesses", a insisté le directeur de Red Bull Racing. "Et bien sûr, les équipes informent [leurs pilotes] lorsque quelqu'un est dans un tour rapide. Parfois on sent que la communication pourrait être meilleure, mais c'est l'une des nuances de Monza, malheureusement."

partages
commentaires

Voir aussi :

Alfa Romeo 2022 : Vasseur veut "laisser le temps" à Pourchaire

Article précédent

Alfa Romeo 2022 : Vasseur veut "laisser le temps" à Pourchaire

Article suivant

La grille de départ des Qualifs Sprint à Monza

La grille de départ des Qualifs Sprint à Monza
Charger les commentaires
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021