Ericsson frise la catastrophe dans un accident... avec un poulet !

Marcus Ericsson s'est fait une belle frayeur le week-end dernier, ayant connu une collision avec un poulet alors qu'il faisait du vélo !

Ericsson frise la catastrophe dans un accident... avec un poulet !
Marcus Ericsson, Sauber F1 Team, avec des fans
Marcus Ericsson, Sauber C35
Marcus Ericsson, Sauber C35
Marcus Ericsson, Sauber C35
Marcus Ericsson, Sauber C35
Marcus Ericsson, Sauber C35
Marcus Ericsson, Sauber C35
Charger le lecteur audio

En effet, Ericsson a passé les dix jours qui séparaient les Grands Prix de Singapour et de Malaisie avec son préparateur physique, en Thaïlande. C'est lors d'une séance d'entraînement à vélo que tout a basculé.

Alors que le Suédois évoluait à 45 km/h, il a percuté un poulet qui se trouvait au milieu de la route. Ericsson s'est retrouvé à terre avec plusieurs égratignures et contusions, ainsi qu'un vélo très endommagé.

"J'ai passé un virage et il y a un gros poulet qui a traversé la route, et je l'ai percuté", relate Marcus Ericsson. "Je suis tombé par terre. La roue de mon vélo était cassée, et l'impact a été assez violent. Je suis tombé et je me suis fait quelques bleus, mais j'ai eu la chance de ne rien me casser. C'était à 45 km/h."

"Le poulet est reparti en courant. Je ne sais pas ce qu'ils leur donnent à manger en Thaïlande, mais celui-là était solide !"

Pas de doutes pour la Malaisie

Par chance, l'hôtel d'Ericsson disposait d'infrastructures lui permettant d'être soigné sur place. Le pilote Sauber, arborant certes de nombreux bandages, pourra participer au Grand Prix de Malaisie sans problème.

"Nous logeons dans un hôtel sportif, donc il y a une clinique", poursuit-il. "C'est très bien qu'ils aient pu s'occuper des contusions et les nettoyer. Quand on va à cette vitesse, c'est assez facile de se casser la clavicule ou un autre os. Donc j'ai vraiment beaucoup de chance."

"Ce ne sont que des bleus. Cela a l'air bien pire que ça ne l'est : ce sont des précautions pour éviter toute infection. C'est pour couvrir les blessures. J'ai eu un peu mal pendant les deux premiers jours, mais tout va parfaitement bien maintenant."

Lorsqu'il lui a été demandé avec malice pourquoi le poulet avait traversé la route, Ericsson a répondu : "Je ne sais pas. C'est la grande question."

 

 

 

 

 

partages
commentaires

Pérez veut son contrat Force India avant Suzuka

Les organisateurs "surpris" par les doutes autour du GP du Brésil 2017