Ericsson - Le GP du Mexique, "ma meilleure course en F1"

Lors du Grand Prix du Mexique, Marcus Ericsson a réalisé une performance remarquée en terminant à la porte des points, ce qui l'encourage à croire que la disette de Sauber dans ce domaine est bientôt terminée.

Pris dans l'accrochage avec Pascal Wehrlein et Esteban Gutiérrez qui l'a rélégué en fond de peloton avec une monoplace endommagée, le Suédois semblait promis à une course très compliquée. Mais au prix d'un relais interminable en pneus mediums et d'une performance intéressante, il a terminé 11e, premier pilote derrière les cinq écuries les plus peformantes du plateau.

Ericsson estime que sa bonne course, et globalement ses performances récentes, notamment en qualifications, sont avant tout dues aux progrès de la Sauber C35. "Nous nous rapprochons, c'est le truc. À chaque course depuis Singapour, je dirais, quand nous avons vraiment commencé à avoir ce nouveau package aéro pour débuter le travail, à partir de là, chaque week-end, nous progressons - bam, bam, bam !"

"Austin a été vraiment un bon week-end, et maintenant ça a été encore meilleur ici. Nous avançons dans la bonne direction, nous devons continuer de faire ça, de pousser et de ne pas abandonner, parce qu'il y a encore deux week-ends à faire. Et si nous continuons comme nous l'avons fait ce week-end, nous mériterons un point, tôt ou tard, nous devrons avoir un point."

La structure suisse a longtemps été dans l'incertitude sur le plan de sa propre situation financière avant le rachat par Longbow Finance au cœur de l'été. Reste que, sur le plan sportif, Sauber demeure sans aucun point inscrit avec seulement deux courses restantes et une nécessité de le faire pour au moins terminer devant Manor chez les constructeurs.

Interrogé sur le circuit qui pourrait le mieux convenir à la C35 entre Interlagos et Yas Marina, Ericsson répond : "Je ne pourrais pas dire. Mais le Brésil est habituellement une course surprenante, avec beaucoup de choses qui se passent, donc que ça se passe comme cela, s'il vous plaît."

Revenant sur sa course, il explique : "C'est très frustant d'être 11e, parce que nous étions là pour les points et nous visons les points depuis si longtemps maintenant... et c'était une bonne opportunité."

"Mais, de toute façon, nous devons aussi regarder notre performance, et ça a été vraiment bon tout le week-end. Déjà en qualifications, nous avons eu une démonstration vraiment bonne, et ensuite nous étions un peu inquiet que le rythme de course ne soit pas aussi bon, parce que c'est là où nous avons eu du mal lors des deux dernières courses."

"Mais, pour être honnête, le rythme en course était vraiment, vraiment bon, étonnamment bon. Je suis vraiment, vraiment heureux, c'était une super course, probablement ma meilleure en F1 jusqu'ici."

"Même quand les autres gens derrière ont ravitaillé et avaient des mediums neufs, vous savez, le rythme était similaire, disons, aux McLaren et au Toro Rosso... et ce n'était pas le cas à Austin, et vendredi nous étions loin de ces gars en rythme de course."

"Nous devons analyser et voir pourquoi nous avons réussi à débloquer cela aussi bien. Je pense que nous avons fait quelques bons changements [samedi] pour avoir un arrière plus fort, et ça m'a aidé en qualifications, mais aussi en course, je pense que ça a fait une grande différence."

Avec Jonathan Noble

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Marcus Ericsson
Équipes Sauber
Type d'article Actualités
Tags mexico