Ericsson se méfie de l’usure des pneus en Hongrie

Marcus Ericsson disputera ce week-end le Grand Prix de Hongrie pour la première fois avec l’écurie Sauber.

Après de bons débuts grâce aux évolutions du moteur hybride fourni par Ferrari, l’équipe helvétique connait des jours moins heureux. Faute d’argent peut-être, mais aussi faute de développements suffisamment convaincants et performants.

Mais la Hongrie pourrait, comme c’est le cas pour certains de ses adversaires, offrir une petite respiration à Sauber, puisque le Hungaroring est moins exigeant que d’autres tracés. Néanmoins, l'usure des pneumatiques pourrait éventuellement compliquer le déroulement des évènements.

"Il faudra voir dans la pratique de quelle façon nous serons compétitifs ou non sur ce type de tracé avec notre voiture, mais j’espère que nous répondrons présent," déclare Ericsson.

Lire aussi : Pirelli avec les mediums et les tendres au Hungaroring

"Ce circuit est par ailleurs très difficile, court, étroit, très sinueux également. Il fera sans doute très chaud et nous aurons surtout besoin de bien gérer les pneus. Il est essentiel de bien les faire fonctionner à Budapest."

Et si rien ne porte à le deviner, Marcus Ericsson sera particulièrement bien entouré en Hongrie, où il pourra compter sur le soutien de ses proches.

"Beaucoup de fans suédois nous suivent et seront présents en Hongrie, ainsi qu’une dizaine d’amis qui seront présents. Il y aura donc pas mal de suédois et j’espère qu’ils m’aideront à attaquer plus fort encore!"

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Hongrie
Circuit Hungaroring
Pilotes Marcus Ericsson
Équipes Sauber
Type d'article Preview
Tags hongrie, marcus ericsson, preview, sauber