Espagne 2012 – Première victoire de Pastor Maldonado

L’an dernier, c’est Pastor Maldonado qui s’était imposé à la surprise générale lors du Grand Prix d'Espagne

L’an dernier, c’est Pastor Maldonado qui s’était imposé à la surprise générale lors du Grand Prix d'Espagne. Au cours de cette saison atypique, il devenait ainsi le 5e pilote différent en 5 courses à remporter un Grand Prix. Avec ce succès, le pilote vénézuélien mettait fin à une période de près de 8 ans de disette pour l'écurie Williams, la dernière victoire remontant au Brésil 2004 avec Juan-Pablo Montoya.

Le samedi, Maldonado réalise le 2e temps derrière la McLaren de Lewis Hamilton alors que Bruno Senna, son équipier chez Williams, ne peut faire mieux que le 18e chrono. A l'issue des qualifications, la direction de course décide cependant d'annuler la pole position d'Hamilton, les commissaires de la FIA estimant que McLaren avait délibérément demandé à son pilote d'arrêter sa monoplace en piste après les qualifications afin qu'il reste suffisamment de carburant à bord pour les tests d'après qualifications. Hamilton est donc contraint de s'élancer de la dernière place, et Maldonado hérite de la pole, la première de sa carrière!

Dimanche, lors de l'extinction des feux, Fernando Alonso (Ferrari), 2e sur la grille, prend un meilleur départ que Maldonado, et prend la tête dans le premier virage. Derrière, Sergio Pérez (Sauber) et Romain Grosjean (Lotus) s'accrochent. Le pilote Lotus casse un morceau de son aileron avant tandis que Pérez, victime d'une crevaison, doit s'arrêter pour changer ses pneumatiques.

Au 10e tour, Alonso rentre au stand, suivi par Maldonado au 12e tour. Lors du même tour, Michael Schumacher (Mercedes) tente de doubler Senna au freinage du premier virage, mais le percute violemment, surpris par le freinage du Brésilien. Les deux pilotes abandonnent, et Schumacher sera pénalisé de cinq places sur la grille lors du Grand Prix de Monaco pour cet accrochage.

Au 15e tour, Hamilton, parti bon dernier, rentre au stand, mais perd beaucoup de temps suite à une erreur de ses mécaniciens.

Au 17e tour, Alonso mène devant Maldonado, Kimi Räikkönen (Lotus), Nico Rosberg (Mercedes), Grosjean, Vettel, Jenson Button (McLaren) et Kamui Kobayashi (Sauber).

Deux tours plus tard, le second ballet des ravitaillements débute, Mark Webber (RedBull) est le premier à rentrer. Pendant ce temps, Maldonado revient sur Alonso et réduit peu à peu l'écart. Le Vénézuélien rentre au 24e tour, Alonso au 26e. Après le deuxième ravitaillement, Maldonado prend la tête de la course, tandis que Vettel et Felipe Massa (Ferrari) doivent purger un drive-through pour avoir dépassé sous drapeau jaune, facilitant la remontée d'Hamilton.

À la mi-course, Alonso revient à son tour petit à petit sur Maldonado. Le pilote Williams effectue son dernier ravitaillement au 41e tour. Alonso fait de même au 44e tour.

À la surprise générale, Grosjean s'arrête pour changer ses pneus au 51e tour et reprend la piste à la 4e place, laissant le podium à Räikkönen. Le Finlandais, quant à lui, se rapproche de plus en plus des deux pilotes de tête. Alonso lâche finalement prise et laisse filer Maldonado vers son premier succès en F1. L'Espagnol termine à la 2e place juste devant Räikkönen. Suivent Grosjean, Kobayashi, Vettel, Rosberg, Hamilton, Button et Nico Hülkenberg (Force India) qui clôture le top 10.

En remportant le grand prix d'Espagne, Maldonado offre sa première victoire en F1 au Vénézuéla qui devient par la même occasion la 21e nation à remporter un Grand Prix dans la catégorie reine.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Michael Schumacher , Mark Webber , Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Felipe Massa , Nico Rosberg , Pastor Maldonado , Bruno Senna , Kamui Kobayashi , Nico Hülkenberg , Sergio Pérez , Romain Grosjean
Équipes McLaren , Mercedes , Sauber , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités