Mercedes : "Rester humbles" après le premier doublé 2018

Mercedes a repris les commandes du Championnat du monde des constructeurs à Ferrari, après son premier doublé 2018 signé par Lewis Hamilton et Valtteri Bottas.

Mercedes : "Rester humbles" après le premier doublé 2018
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, fête la victoire sur le podium avec Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 and Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, célèbre sur le podium avec le champagne
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, et Max Verstappen, Red Bull Racing fêtent le podium au champagne
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 et Max Verstappen, Red Bull Racing, celebrate sur le podium devant les fans
Départ : Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, mène Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 et le reste du peloton
La première ligne : Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, et le poleman Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Toto Wolff, directeur exécutif, Mercedes AMG

Certes, ils furent légion ces dernières années, au point d’en devenir presque anecdotiques. Mais s’ils se comptèrent au nombre de 15 en 2014, 16 en 2015, 18 en 2016 et 10 en 2017, les doublés Mercedes à l’arrivée d’un Grand Prix ne sont jamais rien d’acquis, comme a pu le constater l'équipe en ce début de saison.

La victoire de Lewis Hamilton devant Valtteri Bottas, en Espagne, après avoir scellé la première ligne de la grille de départ, représente le premier doublé pour Stuttgart de la saison 2018, tandis que l’équipe célèbre sa seconde victoire en cinq Grands Prix.

Et même si Hamilton a franchi la ligne d’arrivée avec une avance de 20 secondes sur son équipier et 27 sur l’auto rivale la plus proche (Verstappen), Toto Wolff assure que ce n'était pas aussi confortable que cela n'en avait l'air. "Ça a été difficile vendredi et samedi", justifie le directeur d’équipe. "Par ailleurs, nous avons fait un long relais avec Valtteri et avons eu des vibrations. Mais Lewis, à l'avant, a été véritablement exceptionnel."

Un seul arrêt contre deux pour Ferrari

Mercedes a plus que tout réussi son pari consistant à faire tenir les enveloppes pneumatiques de sorte à ne réaliser qu’un unique arrêt aux stands, quand Vettel prenait la voie des stands par deux occasions.

"Il a fait un arrêt de plus aujourd'hui et la position en piste est cruciale," constate Wolff. "Quand Lewis est sorti derrière Max, il était en pneus neufs mais n'arrivait pas à dépasser. L'avant gauche de Sebastian était en très mauvais état et il avait besoin de rentrer au stand : nous craignions une défaillance également."

Si les déclarations d’après course de Wolff peuvent toujours sembler consensuelles après une victoire de Mercedes, le meneur de troupes se défend en expliquant que la tension est bel et bien à son comble au sein de l’équipe quand une course dominée ne peut finalement qu’être perdue.

"J'ai toujours tendance à m'inquiéter. Les essais hivernaux se sont très bien passés pour nous ici, mais les courses précédentes ont été difficiles. Nous devons rester humbles, Monaco pourrait être une toute autre histoire", prévient-il. "Nous y avons souffert par le passé."

Reste que la joie que laissait éclater Hamilton dans le parc fermé de Barcelone témoignait du soulagement connu par Mercedes après cette prestation dominatrice voyant Mercedes retrouver le niveau de domination qu’on lui connaissait ces dernières saisons.

Au Championnat du monde par équipes, Mercedes reprend au terme de la cinquième épreuve 2018 les commandes avec une avance de 27 points sur Ferrari. Troisième, Red Bull évolue à 73 unités de la structure anglo-allemande.

partages
commentaires
Verstappen retrouve le podium malgré une monoplace blessée

Article précédent

Verstappen retrouve le podium malgré une monoplace blessée

Article suivant

Vettel : Ne faire qu'un seul arrêt "n'était pas une option"

Vettel : Ne faire qu'un seul arrêt "n'était pas une option"
Charger les commentaires
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021