Essais Libres : les enjeux pneumatiques

Le Grand Prix d’Abu Dhabi, sur le spectaculaire circuit de Yas Marina, est unique en ce sens qu’il débute tard dans l’après-midi et qu’il s’achève au crépuscule

Le Grand Prix d’Abu Dhabi, sur le spectaculaire circuit de Yas Marina, est unique en ce sens qu’il débute tard dans l’après-midi et qu’il s’achève au crépuscule. Un facteur de complexité supplémentaire au moment du travail d’évaluation pneumatique du vendredi, lors des essais libres, par différentes tranches de températures ambiantes et de piste. Le comportement du pneu est ainsi amené à évoluer de façon inhabituelle : alors que les températures augmentent habituellement lors de chaque séance, ces dernières chutent à Abu Dhabi (tout comme sur l’épreuve nocturne de Singapour).

La seconde séance d’essais libres, qui a débuté à 17h00 locales, s’est tenue par des conditions représentatives de celles des qualifications de demain et de la course de dimanche. C’est le pilote Red Bull Sebastian Vettel qui signa le meilleur temps en pneus P Zero Jaunes (tendres) à une demi-heure de la fin, en 1m41.751s. Le pneu tendre 2012, utilisé pour 15 des 20 manches de cette saison, dispute son dernier weekend de course à Abu Dhabi, où il est aligné aux côtés du mélange medium P Zero Blanc.

Comme d’habitude, les pilotes ont tous roulé en pneus medium lors de la première séance de libres. Ces derniers se sont montrés très endurants en dépit de températures de piste atteignant les 45°C. Les McLaren de Lewis Hamilton et Jenson Button se montrèrent les plus rapides, Hamilton signant la référence en 1m43.285s dans la dernière demi-heure de la séance de 90 minutes. Le Britannique signa le second meilleur chrono des EL2, à un dixième de Vettel.

Les conditions en EL2 furent assez différentes de celles des EL2, la température de l’air comme de la piste avoisinant les 30°C. Une fois le soleil couché, après 30 minutes de séance, la température de la piste chuta encore plus, plaçant l’accent sur la performance additionnelle offerte par le pneu tendre P Zero Jaune.

Jean-Eric Vergne fut le premier pilote à chausser les tendres, suivi par le reste du plateau, évaluant le composé sur de longs relais à pleine charge de carburant (une configuration dans laquelle la plupart des équipes débuteront la course). Le pneu tendre s’est montré rapide et constant, même après plusieurs tours, en dépit des fortes demandes de traction du circuit de Marina Bay, affectant en particulier le train arrière. La HRT de Narain Karthikeyan fut parmi les derniers à chausser les tendres, tout comme Kimi Räikkönen (Lotus), ayant roulé seulement 15 minutes sur le composé tendre et terminé 6ème de la séance. Vettel, vergne, et la Marussia de Timo Glock achevèrent la séance en medium.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Kimi Räikkönen , Narain Karthikeyan , Lewis Hamilton , Timo Glock , Sebastian Vettel , Jean-Éric Vergne
Équipes McLaren
Type d'article Actualités