Ocon l'admet : "Ricciardo est plus rapide jusqu'à présent"

Esteban Ocon reconnaît avoir été moins compétitif que son coéquipier Daniel Ricciardo depuis le début de la saison, mais il souligne sa progression encourageante.

Ocon l'admet : "Ricciardo est plus rapide jusqu'à présent"

Les statistiques de cette saison 2020 de Formule 1 ne sont pas favorables à Esteban Ocon, c'est le moins que l'on puisse dire. Le pilote français fait cette année son retour sur la grille de départ après avoir passé un an au poste de réserviste chez Mercedes, et il est en difficulté. C'est plus particulièrement le cas dans l'exercice des qualifications, où Ocon n'a battu Daniel Ricciardo qu'une fois en 13 Grands Prix : c'était sous la pluie du Red Bull Ring.

Lire aussi :

En course, c'est aussi compliqué : Ocon n'a marqué que 40 points face aux 95 de son partenaire australien, mais a été frappé de malchance, contraint à l'abandon par des problèmes mécaniques au Nürburgring et à Imola – deux circuits où Ricciardo est monté sur le podium…

"Je pense qu'il est plus rapide jusqu'à présent, clairement", reconnaît le tricolore sans détour. "Non, après mon année sur la touche, je pensais qu'à mon retour, ça me prendrait un peu de temps de m'y remettre, de bien m'intégrer à l'équipe et de travailler comme je le faisais chez Force India. Mais cela a pris un petit peu plus de temps que je ne l'aurais cru."

"Et vous savez, vu comme la saison est condensée, on n'a pas beaucoup de temps pour analyser chaque course, on en aborde direct une autre. C'est comme ça avec les triple-headers [trois GP en trois week-ends, ndlr]. Nous n'avons donc pas vraiment eu le temps de tout analyser et de tirer des conclusions et de les appliquer, nous n'avions que deux jours pour le faire, avant de reprendre la bataille directement."

Daniel Ricciardo, Renault F1, et Esteban Ocon, Renault F1, dans le parc fermé

Ocon ne manque toutefois pas de souligner sa progression récente. Jusqu'en Belgique, hormis ces qualifications sous la pluie au Red Bull Ring, il accusait en moyenne 0"330 de retard sur Ricciardo dans l'exercice du tour rapide. Par la suite, ce déficit est tombé à 0"153, et il ne s'est plus qualifié au-delà de la 12e place depuis le Grand Prix d'Espagne, à la mi-août.

"Récemment, mes performances étaient meilleures en qualifications, je suis plus proche de là où je pense devoir être", confirme Ocon, qui a récemment évoqué ses préparatifs personnels pour l'arrivée de Fernando Alonso à ses côtés en 2021. "Il reste des choses que nous pouvons mieux faire, mais dans l'ensemble, je suis plus content maintenant qu'avant."

"C'est juste une question de confiance. Plus tôt dans l'année, je pense que mon côté du garage et moi ne nous comprenions pas, nous ne travaillions simplement pas à l'unisson, je dirais. Nous avons fait un grand pas en avant sur les réglages. J'ai aussi plus piloté, plus de roulage, donc je me sens bien plus à l'aise dans l'ensemble. En somme, c'est mieux."

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires

Voir aussi :

Interlagos garde son Grand Prix pour plusieurs années
Article précédent

Interlagos garde son Grand Prix pour plusieurs années

Article suivant

George Russell sera pénalisé sur la grille en Turquie

George Russell sera pénalisé sur la grille en Turquie
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021