Esteban Ocon : "Une séance bien construite"

Après avoir atteint la Q3, Esteban Ocon se réjouit d'avoir bouclé une séance de qualifications sans heurt à Imola, où se dispute le Grand Prix d'Émilie-Romagne.

Esteban Ocon : "Une séance bien construite"

C'est sans aucun doute un petit soulagement pour Esteban Ocon. Malchanceux il y a trois semaines à Bahreïn, où il n'avait pas franchi l'écueil de la Q1 à cause d'un drapeau jaune, le Français se plaignait d'avoir trop souvent rencontré cette situation dans un passé récent. Cette fois, il a pu dérouler une séance sans encombre, accédant à la Q2 puis au top 10 sur la grille de départ. Une fois passé en Q3, le pilote Alpine n'a pas fait le poids face à une concurrence très véloce, mais il a tout de même réussi à devancer l'Aston Martin de Lance Stroll pour s'octroyer la neuvième position.

Lire aussi :

En plus de réaliser un résultat personnel rassurant, qui l'est également pour Alpine compte tenu des performances incertaines de la monoplace d'Enstone depuis Sakhir, Esteban Ocon a pris le meilleur sur Fernando Alonso, qu'il a relégué à plus de trois dixièmes lors de la Q2.

"C'était une séance très bien construite, je pense, de la part de tout le monde", se réjouit Esteban Ocon au micro de Canal+. "Je me suis senti en confiance tout de suite sur les premiers runs de Q1. La voiture était dans l'ensemble bonne à conduire, très bonne. On rentre en Q3, ça fait plaisir parce que ce n'était pas donné."

"C'est hyper serré entre tout le monde. Aujourd'hui, je pense que l'équipe a bien géré. On a maximisé le potentiel, on ne pouvait pas faire mieux que neuvième aujourd'hui. Demain, c'est les points, et on va essayer de tout donner pour en avoir."

Alpine s'est présenté en Italie avec un package aérodynamique évolué, qui semble bel et bien aller dans le bon sens, mais la confirmation définitive ne pourra venir qu'en course, où l'équipe doit encore ouvrir son compteur après le zéro pointé de Bahreïn. Reste à savoir quelles conditions attendent les pilotes dimanche, avec notamment un réel risque de pluie. Néanmoins, le caractère du tracé d'Imola nécessitait de bien se qualifier, et la moitié du chemin est donc accomplie par Ocon.

"Ça va être le but de la tenir (la neuvième place), et d'avancer si possible, de profiter des erreurs des autres", conclut le pilote tricolore. "Il ne faut pas qu'on en fasse non plus. On va tout donner mais c'était une bonne séance."

partages
commentaires
La grille de départ du GP d'Émilie-Romagne
Article précédent

La grille de départ du GP d'Émilie-Romagne

Article suivant

Hamilton ne s'attendait "pas du tout" à devancer les Red Bull

Hamilton ne s'attendait "pas du tout" à devancer les Red Bull
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021