La philosophie Red Bull et Ferrari derrière les évolutions d'Alpine

Alpine a dévoilé plusieurs améliorations sur l'A522 pour le Grand Prix de Grande-Bretagne, et l'équipe française a puisé son inspiration dans les solutions mises au point par Red Bull et Ferrari.

La philosophie Red Bull et Ferrari derrière les évolutions d'Alpine
Charger le lecteur audio

Les progrès d'Alpine cette saison s'expliquent par l'évolution constante de l'A522. L'équipe française ne s'est pas contentée d'optimiser un package performant, elle a également étudié les solutions de ses adversaires et les a intégrées à son package. Nous en avons la preuve ce week-end au GP de Grande-Bretagne puisqu'Alpine a modifié la forme du plancher, des pontons et du capot moteur.

Sans surprise, ce sont les pontons et le capot moteur qui ont attiré le plus l'attention, car l'équipe s'est non seulement inspirée de Ferrari mais s'est aussi rapproché de Red Bull en adoptant la même "étagère" que le taureau rouge. Et étant donné que les deux structures utilisent une solution très similaire sur les pontons, c'est une décision clé.

À l'avant du ponton, la surface située en-dessous a été augmentée alors que la carrosserie s'est davantage resserrée autour des composés internes. La surface du dessus a été creusée à la manière du design de la Ferrari F1-75. Et, comme chez Ferrari, on y trouve des grilles de refroidissement pour mieux rejeter la chaleur générée et améliorer l'aérodynamique.

L'A522 arbore désormais une épaule arrondie plus imposante, qui forme une étagère sur laquelle le flux d'air passe lorsqu'il émerge du Halo. Il ne s'agit pas vraiment d'une nouveauté pour Alpine, néanmoins la forme de cette épaule a été étudiée pour améliorer la relation aérodynamique avec le creux du ponton mentionné plus tôt.

Cette étagère s'inspire plus ou moins du chemin suivi par AlphaTauri depuis le début de la saison mais dans le cas d'Alpine, cela se traduit par l'aplatissement et le soulèvement de la fin de l'étagère pour tirer parti de la nouvelle forme du beam wing, étrenné au GP d'Azerbaïdjan.

L'arrière de l'Alpine A522

L'arrière de l'Alpine A522

Alpine a également apporté des modifications sur son plancher, qui semblent être axées sur le gain de performance sur la face cachée. En d'autres termes, à moins de voir des mécaniciens transporter un exemplaire ou qu'une Alpine se retrouve soulevée par une grue, il faudra attendre encore un peu avant de se faire une idée de l'ampleur des changements effectués par l'équipe.

De l'extérieur, nous pouvons constater que les extrémités arrière du plancher et la transition avec le diffuseur ont été optimisées. Cela est souligné par la manière dont le diffuseur se relève (flèche rouge ci-dessous).

La forme du volet situé sur le bord de fuite du plancher, devant le pneu arrière, a également été revue. La découpe en forme de trou de souris dans la paroi latérale du diffuseur a été modifiée dans le but de changer l'intensité du flux d'air passant dans cette zone, ce qui est particulièrement important si l'on tient compte des vortex formés par les pneus et la section extérieure du diffuseur.

Il est intéressant de noter qu'il y a également une petite dépression sur la rampe du ponton (flèche verte ci-dessous) qui aide probablement à ajuster la trajectoire du flux d'air dans cette région. Le métal que l'on trouve sur le bord du plancher a été multiplié pour Silverstone, Alpine s'étant attendue à des charges plus élevées ce week-end et à un contact accru avec la piste.

Lire aussi :
Gros plan sur l'arrière de l'Alpine A522

Gros plan sur l'arrière de l'Alpine A522

partages
commentaires
Moteurs F1 2022 : où en sont les pilotes à Silverstone ?
Article précédent

Moteurs F1 2022 : où en sont les pilotes à Silverstone ?

Article suivant

Mercedes aurait enfreint la limite FIA des rebonds à Bakou

Mercedes aurait enfreint la limite FIA des rebonds à Bakou