Des évolutions plus tôt que prévu pour Ferrari ?

Ferrari pourrait bénéficier d'évolutions aérodynamiques dès le Grand Prix de Styrie, alors que l'arrivée d'un nouveau package majeur était prévue une semaine plus tard, en Hongrie.

Des évolutions plus tôt que prévu pour Ferrari ?
Charger le lecteur audio

Disposant de la même monoplace que lors des essais hivernaux quatre mois plus tôt, la Scuderia savait qu'elle allait souffrir pour les deux premières courses de la saison au Red Bull Ring, mais ne se doutait pas à quel point. Charles Leclerc et Sebastian Vettel ont pris une claque en qualifications, se classant seulement dixième et onzième de la Q2, le quadruple Champion du monde en restant là. En course, ce dernier s'est plaint d'une monoplace "inconduisible", tandis que son coéquipier a en quelque sorte créé l'exploit de prendre la deuxième place – certes grâce à l'abandon des Red Bull et à la pénalité de Lewis Hamilton.

Lire aussi :

Accusant un déficit d'une seconde sur Mercedes, qui serait lié à 70% à l'unité de puissance et à 30% à l'aérodynamique, Ferrari va donc s'efforcer d'apporter de nouvelles pièces en Autriche dès ce week-end. D'après un communiqué de la Scuderia, elle travaille d'arrache-pied sur le développement à Maranello "dans l'espoir d'avancer au week-end prochain l'arrivée du package aérodynamique prévu pour le Grand Prix de Hongrie – ou au moins une partie de ses évolutions".

L'écurie ne croit pas que ces nouvelles pièces lui suffiront à pallier le déficit qui la séparait de Mercedes en Autriche, mais espère qu'elles "pourraient permettre à l'équipe de remonter dans la hiérarchie". En disposer dès ce week-end serait d'autant plus bénéfique qu'un travail comparatif pourrait être mené par rapport aux données engendrées lors du premier Grand Prix sur le même circuit.

Charles Leclerc, Ferrari SF1000, sur la grille

S'exprimant ce lundi soir sur Servus TV, Sebastian Vettel a confirmé l'intention de Ferrari d'accélérer le développement en urgence et a déploré un week-end difficile. "L'équipe fait son maximum", a indiqué l'Allemand. "Si nous avons de la chance, nous en aurons peut-être une partie. Mais ce n'est pas encore confirmé. Peut-être que ça arrivera pendant le week-end. Nous aurons la surprise."

"À part le fait que nous avons beaucoup de chemin à parcourir, j'étais en réalité très satisfait [du premier week-end de GP]. J'avais le bon rythme vendredi et samedi matin, mais en qualifications ça a un peu déraillé. Dimanche, j'avais bon espoir que la course soit meilleure, mais la tendance de samedi s'est poursuivie et je me suis battu tout au long d'une course difficile. Jusque-là, c'était très, très serré. Je crois que j'étais devant [Leclerc] vendredi et lui était devant samedi matin. Mais en qualifications, l'écart s'est creusé davantage. Rien ne s'est bien passé pour moi lors de cette course d'ouverture. Mais tant mieux pour l'équipe que ça ait marché pour [Leclerc]."

Lire aussi :

Quant à Louis Camilleri, PDG de Ferrari, il a renouvelé sa confiance au directeur d'équipe Mattia Binotto et à l'ensemble de l'écurie. "Nous savons que nous avons du pain sur la planche", a déclaré l'Italien. "Ce n'est certainement pas la position sur la grille que devrait avoir une équipe comme Ferrari, et nous devons réagir sans délai. Il est clair que nous devons progresser dans tous les domaines. La seule solution est de réagir, et je suis satisfait de la réaction immédiate et du travail réalisé par Mattia et toute son équipe à tous les niveaux."

"Il ne s'agit pas seulement de mettre en piste aujourd'hui ce qui devait être prêt demain mais aussi d'accélérer le programme de développement pour les courses à venir. C'est la réponse d'une équipe unie qui se retrousse les manches et qui affronte les problèmes de front, sans se lamenter. Nous sommes au début d'un nouveau cycle avec un plan à long terme. Aucun revers ne changera notre trajectoire et je fais pleinement confiance à Mattia et à l'équipe pour résoudre nos problèmes."

partages
commentaires

Voir aussi :

McLaren espère un gain de performance malgré les restrictions en 2021
Article précédent

McLaren espère un gain de performance malgré les restrictions en 2021

Article suivant

Vettel doute de l'influence du COVID-19 sur la décision de Ferrari

Vettel doute de l'influence du COVID-19 sur la décision de Ferrari
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021