Réactions
Formule 1 GP de Miami

"Extrêmement déçu" : Pérez prédit une course morne à Miami

Après avoir soigneusement examiné le circuit de Miami lors des deux premières séances d'essais libres, Sergio Pérez a rendu son verdict, et il n'est pas fameux.

Esteban Ocon, Alpine A522, Carlos Sainz Jr., Ferrari F1-75

Nouveau venu au calendrier, le circuit de Miami représentait un gros point d'interrogation pour les pilotes en marge du week-end puisqu'aucun roulage n'avait été fait avant la venue de la Formule 1. De premières conclusions ont donc pu être tirées ce vendredi, après les deux premières séances d'essais libres. Mais si l'on se fie à l'avis de Sergio Pérez, il ne faudra pas s'attendre à du grand spectacle pour l'édition inaugurale.

Au terme d'une journée marquée par de nombreuses glissades, sorties de piste et autres tête-à-queue, le pilote Red Bull a pointé du doigt l'état de l'asphalte en dehors de la trajectoire idéale. Selon lui, la saleté qui se trouve hors trajectoire rend impossible toute tentative de dépassement, ce qui n'est pas de bon augure pour la suite du week-end... 

"Je suis extrêmement déçu qu'il n'y ait pas d'adhérence hors trajectoire", a déploré Pérez. "C'est dommage parce que je pense que le spectacle sera mauvais à cause de ça. Dès que l'on essaie d'aller hors trajectoire, il n'y a plus de grip. C'est fini. On a l'impression de rouler sur des graviers. Donc ce sera difficile [de dépasser]."

Valtteri Bottas s'est notamment fait piéger par l'absence d'adhérence hors trajectoire en heurtant les barrières lors de la première séance d'essais. Bien que son temps de roulage ait été beaucoup plus court que celui de ses adversaires, le pilote Alfa Romeo a néanmoins été séduit par le circuit urbain et, contrairement à Pérez, a prédit de belles choses pour la course de dimanche.

"Bien sûr, ce n'est pas un circuit facile", a-t-il confié à Motorsport.com. "Clairement, quand la piste est verte, [les erreurs] peuvent se faire plus facilement. Dès que l'on est légèrement hors trajectoire, si l'on perd l'arrière, on ne peut plus le rattraper."

"Cette partie technique, dans les virages 12 à 15, n'est pas facile à maîtriser mais je pense que [le GP de Miami] a fait du bon travail sur les opportunités de dépassement. Je pense que nous allons voir de belles batailles ici, avec les longues lignes droites et avec le fait qu'elles suivent un virage lent, ce qui signifie que l'on peut se suivre de près."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Andretti espère désormais un soutien FIA à son entrée en F1
Article suivant La FIA interdit les montres et pourrait distribuer de grosses amendes

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France