La combustion d'huile, un "retour en arrière" pour la F1

partages
commentaires
La combustion d'huile, un
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
6 nov. 2018 à 15:09

Les dirigeants de la Formule 1 ont été pressés d'intervenir pour tenter de contenir la combustion d'huile, même si les nouvelles règles mises en place ont fait beaucoup pour décourager les équipes de l'exploiter.

Avec l'imposition par la réglementation turbo hybride de limites strictes concernant l'essence consommée et son débit, les motoristes ont réalisé qu'une façon de booster leur puissance était d'utiliser de l'huile dans la chambre de combustion. La FIA a rapidement légiféré à ce sujet et une série de règles, comprenant notamment des limites à la quantité d'huile qui peut être brûlée ainsi que des restrictions concernant le réservoir d'huile auxiliaire, ont été mises en place pour décourager un tel comportement.

Cependant, alors que des changements supplémentaires sont attendus pour la saison à venir, les équipes allant être forcées de vider totalement leur réservoir d'huile auxiliaire pour les qualifications, un des fabricants de carburant et de lubrifiant de la discipline pense que le règlement doit être plus strict à l'avenir.

Lire aussi :

David Tsurusaki, directeur mondial de la technologie des sports mécaniques d'ExxonMobil, estime qu'un domaine doit attirer l'attention, celui de la limite qui autorise un moteur à brûler jusqu'à 0,6 litre d'huile aux 100 km, une quantité qui est aux antipodes de ce qui est acceptable pour les voitures de route.

"Notre vision de la combustion d'huile dans un moteur à combustion interne est que ce n'est pas la direction dans laquelle les meilleurs en compétition et les meilleurs en innovation et en technologie devraient travailler au niveau du moteur", a ainsi déclaré Tsurusaki à Motorsport.com.

"C'est un retour en arrière. Notre plus grosse inquiétude est que s'ils maintiennent la combustion au niveau de 0,6 litre pour 100 km, cela veut dire que vous êtes autorisé à consommer autant d'huile, et c'est beaucoup. Si vous brûliez autant d'huile avec votre voiture, il faudrait vous déplacer avec une citerne !"

"Le problème est que si vous donnez aux gens un chiffre, dont nous pensons qu'il est élevé, alors vous en faites la promotion dans le sens où ils vont chercher des façons de l'utiliser car cette huile représente une énergie."

Tsurusaki accueille avec plaisir les modifications réglementaires pour 2019 mais estime que la F1 ferait mieux d'éradiquer totalement cette pratique. "Ce n'est pas quelque chose sur quoi nous avons travaillé. Nous ne travaillons pas sur le fait de trouver des moyens d'utiliser de l'huile comme carburant : nous travaillons sur l'utilisation d'huile comme huile et de carburant comme carburant."

"Mais je sais qu'il y a naturellement de l'huile dans une chambre de combustion, mais ce n'est pas intentionnel. Plus ils vont limiter cela, mieux ce sera pour la direction prise par la catégorie reine des sports automobiles. On ne devrait pas brûler de l'huile, ça me semble fou."

Article suivant
Vasseur se souvient des EL1 à Melbourne : "Un cauchemar"

Article précédent

Vasseur se souvient des EL1 à Melbourne : "Un cauchemar"

Article suivant

Haas et les règles 2021 : "Ils n'arrivent à s'accorder sur rien"

Haas et les règles 2021 : "Ils n'arrivent à s'accorder sur rien"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités