La F1 prévoit de courir au moins 10 ans en Arabie saoudite

La Formule 1 espère pouvoir organiser un Grand Prix en Arabie saoudite pendant au moins une décennie.

La F1 prévoit de courir au moins 10 ans en Arabie saoudite

La responsable mondiale de la promotion des courses de la F1, Chloe Targett-Adams, a expliqué que l'organisation d'un Grand Prix d'Arabie saoudite faisait partie de la stratégie "Vision 2030" du pays, un programme visant à réduire sa dépendance au pétrole et à investir dans d'autres domaines. La première épreuve de la discipline reine est prévue le 5 décembre prochain sur un circuit urbain dans les rues de Djeddah, qui laissera ensuite sa place à un tracé permanent du côté de Qiddiya à partir de 2023.

Lire aussi :

"En ce qui concerne l'Arabie saoudite, il a été phénoménal de pouvoir conclure cet accord, de le signer et de l'annoncer pendant la pandémie", a déclaré Targett-Adams lors d'un séminaire Blackbook en ligne. "C'est un endroit pour lequel nous sommes très enthousiastes à l'idée d'organiser une course, et c'est une vision à long terme de la façon dont nous voulons développer notre discipline au Moyen-Orient."

"Nous avons déjà deux partenaires extraordinaires au Moyen-Orient dans le domaine de la promotion, avec Abu Dhabi et Bahreïn, deux relations à long terme, qui connaissent un succès incroyable. Et donc, lancer une nouvelle course au Moyen-Orient dans un pays comme l'Arabie saoudite, avec une population extrêmement jeune, vaste, un intérêt pour le sport automobile et le secteur automobile, et la capacité ensuite, en tant que marché, de toucher l'Afrique du Nord et d'autres aspects du Moyen-Orient, offre un cadre vraiment intéressant pour la F1."

"La première course de cette année à Djeddah se déroule sur un circuit urbain temporaire, qui se met déjà en place, ce qui n'est pas non plus chose facile en période de pandémie. L'équipe saoudienne fait un travail phénoménal dans ce domaine. J'ai donc vraiment hâte que l'on court là-bas et de lancer la F1 sur un nouveau marché, car c'est toujours un moment passionnant."

Lire aussi :

Quand il lui est demandé combien de temps la course pourrait être au calendrier, elle répond : "Au minimum, nous nous attendons à une décennie, si ce n'est plus. Il est important, quand on se lance sur un nouveau marché aussi important que le marché saoudien, d'être vraiment capable d'investir. Les Saoudiens, étant donné leur vision pour 2030, dans ce qu'ils cherchent à réaliser, pour leurs objectifs, cet investissement à plus long terme est logique dans la manière dont ils veulent développer l'intérêt pour la F1 et le sport automobile dans le pays."

"Et si l'on examine certaines des initiatives que le pays lance actuellement, il est évident qu'il s'agit d'un processus d'éducation des deux côtés. Mais c'est un pays fascinant, et la culture et la manière dont nous nous y rattachons est un domaine dans lequel nous sommes impatients de vraiment, vraiment travailler avec le promoteur."

Forcément, l'annonce d'une course en Arabie saoudite a soulevé des questions au sujet du respect des droits de l'homme. Targett-Adams assure que la Formule 1 aborde cette problématique au cours des négociations avec de nouveaux pays. "Je pense qu'il est vraiment important de poser la question. Du point de vue de la F1, nous choisissons de nous engager avec des partenaires."

"Et nous avons un cadre contractuel pour définir nos attentes en matière de droits de l'homme et la manière dont nous comptons travailler et notre personnel s'attend à travailler et à être traité. Et nous avons un bon engagement de la part de nos promoteurs et de leurs partenaires gouvernementaux sur ces exigences. C'est donc quelque chose que nous nous efforçons activement de faire, et de nous informer sur cette culture et cette coutume, et de travailler avec nos promoteurs en ce qui concerne notre épreuve de F1."

partages
commentaires
Verstappen et Pérez pas totalement emballés par les courses sprint

Article précédent

Verstappen et Pérez pas totalement emballés par les courses sprint

Article suivant

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard
L'ascension éclair de Yuki Tsunoda racontée par ceux qui l'ont épaulé Prime

L'ascension éclair de Yuki Tsunoda racontée par ceux qui l'ont épaulé

Yuki Tsunoda impressionne pour sa première saison F1, comme il l'a fait durant ses brefs passages en F3 puis en F2. Motorsport.com a interrogé le principal intéressé et ceux qui l'ont entouré, afin de comprendre ce qui le rend si spécial...

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1" Prime

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1"

Lors d'une table ronde en petit comité en marge du Grand Prix du Portugal, Fernando Alonso a évoqué son retour en Formule 1, l'avenir de la catégorie reine et son évolution depuis ses débuts en 2001, entre autres. Entretien.

Formule 1
6 mai 2021
Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1 Prime

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1

La semaine dernière, Zak Brown, PDG de McLaren, a écrit une lettre ouverte dans laquelle il expose en détail ses idées sur la direction que prend la Formule 1.

Formule 1
5 mai 2021
Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup Prime

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup

Au Portugal, Red Bull n’a pas été à la hauteur de Mercedes. Pourtant, le résultat du Grand Prix ne reflète pas le potentiel de l’écurie. Avec de nouvelles évolutions apportées, Red Bull affiche de belles promesses pour le reste d’une saison qui s’annonce bien plus indécise que les précédentes.

Formule 1
4 mai 2021
Les notes du Grand Prix du Portugal 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Lewis Hamilton s'est imposé pour la deuxième fois de la saison 2021. Après le Grand Prix du Portugal, troisième manche du championnat, voici les notes attribuées aux pilotes.

Formule 1
3 mai 2021
Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão Prime

Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão

Lewis Hamilton a terminé en tête de la cruciale séance d'EL2 ce vendredi au Portugal, mais l'équipe Mercedes n'est pas certaine d'avoir l'avantage sur Red Bull. Les températures fraîches et le vent, combinés à la surface glissante du circuit de l'Algarve, offrent aux pilotes des conditions difficiles en termes de réglages et de chauffe des gommes, et tout reste à jouer.

Formule 1
1 mai 2021
Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint Prime

Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint

Annoncées en début de semaine, les Qualifications Sprint, qui seront organisées lors de trois Grands Prix en 2021, ont reçu un accueil mitigé, entre excitation et scepticisme. Mais avant de savoir quel camp aura raison, la Formule 1 doit établir ses critères de réussite pour justifier la mise en place de ce format de manière plus permanente.

Formule 1
29 avr. 2021
Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras Prime

Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras

Après un GP d'Émilie-Romagne en demi-teinte pour Mercedes, la principale frustration de Toto Wolff, directeur d'équipe, concerne l'accident de Valtteri Bottas et George Russell.

Formule 1
25 avr. 2021