La Formule 1 lance son Championnat du monde eSports

La Formule 1 va lancer cette année son premier Championnat du monde eSports  Series, qui débutera le mois prochain dans la foulée de la sortie officielle du jeu vidéo F1 2017.

La Formule 1 lance son Championnat du monde eSports
Le
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08 et Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Les pilotes de Formule E participent aux qualifications pour l'eRace
Codemasters F1 2017
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Jose Maria Lopez, DS Virgin Racing, lors de l'eRace
Les pilotes prennent part à l'eRace
Antonio Felix da Costa, Amlin Andretti Formula E Team, pendant l'eRace
Charger le lecteur audio

Un système de qualifications organisées durant tout le mois de septembre permettra de sélectionner les 40 pilotes les plus rapides. Ceux-ci seront ensuite invités pour des demi-finales à la Gfinity Arena de Londres, les 10 et 11 octobre. Les 20 meilleurs de ces demi-finales seront qualifiés pour la finale, disputée en marge du dernier Grand Prix de l'année à Abu Dhabi, en novembre. Le premier Champion du monde eSports de F1 sera ainsi couronné le même week-end que le Champion 2017 de F1.

"Ce lancement présente une opportunité incroyable pour notre business : stratégiquement et dans la manière d'engager les fans", souligne Sean Bratches, directeur commercial de la Formule 1. "D'abord, c'est une catégorie en pleine croissance avec un énorme engagement des fans, et nous sommes fiers d'avoir Codemasters et Gfinity à nos côtés. Bien sûr, comme nous le faisons en Formule 1, nous continuerons à évoluer et à innover dans la manière dont nous allons faire fonctionner ce championnat virtuel parallèle à la F1, afin de nous assurer d'apporter l'expérience la plus enthousiasmante et agréable possible pour nos fans."

Le Champion 2017 d'eSport Series sera automatiquement qualifié pour les demi-finales du Championnat du monde 2018. Il deviendra également "expert" de la discipline et disposera de son propre personnage dans l'édition F1 2018 du jeu vidéo officiel.

"L'eSports est l'un des domaines du gaming qui grandit le plus vite et attire déjà le public par dizaines de millions", rappelle le PDG de Codemasters, Frank Saigner. "Nous sommes ravis d'annoncer cette série incroyable avec la Formule 1 pour notre jeu F1 2017. La nature hautement compétitive et le spectacle à haute vitesse combinés avec l'authenticité de notre jeu apporteront une expérience palpitante aux joueurs et aux spectateurs à travers le monde. Nous sommes impatients de nous engager encore plus auprès de la communauté loyale et passionnée qui est la nôtre, et pour amener de nouveaux fans vers notre jeu et vers la F1."

Si la Formule 1 fait ainsi son premier pas vers le gaming, le sport automobile s'est déjà rapproché du secteurs depuis plusieurs années, notamment avec le programme Nissan GT Academy, qui est allé jusqu'à faire de joueurs de jeux vidéo de véritables pilotes de course. McLaren a également commencé à investir dans l'eSport cette année.

partages
commentaires
Les restrictions techniques imposées à Ferrari depuis Bakou
Article précédent

Les restrictions techniques imposées à Ferrari depuis Bakou

Article suivant

Verstappen : Si Red Bull ne progresse pas, ce sera "une autre histoire"

Verstappen : Si Red Bull ne progresse pas, ce sera "une autre histoire"
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021