La FIA accorde des dérogations face au retard du matériel F1

Devant les retards importants dans l'arrivée du matériel à Interlagos pour le Grand Prix de São Paulo, le délai de vérification des monoplaces avant le début des EL1 ce vendredi a été exceptionnellement réduit pour l'ensemble des écuries afin de leur permettre de rattraper le temps perdu.

La FIA accorde des dérogations face au retard du matériel F1

Les écuries de Formule 1 ont lors de chaque Grand Prix l'obligation de procéder elles-mêmes à la vérification initiale de leurs monoplaces et d'en référer aux commissaires techniques de la FIA au maximum 18 heures avant le début des Essais Libres 1 du vendredi.

Les articles 25.1 et 25.2 du Règlement Sportif 2021 de la discipline disposent ainsi que : "Chaque concurrent doit mener l'inspection initiale de ses voitures et envoyer la déclaration complétée pas plus tard que 18 heures avant le début des EL1" et "Sauf si une dérogation est accordée par les commissaires, les concurrents qui ne respectent pas ces limites ne seront pas autorisés à participer à l'épreuve".

Or, le Grand Prix de São Paulo a débuté pour beaucoup de structures par un véritable casse-tête logistique provoqué par un retard dans l'arrivée d'une partie du matériel. En effet, des intempéries ont empêché le décollage de certains des avions que la F1 utilise pour déplacer son fret de course en course. Or, contrairement au matériel qui arrive par voie maritime et qui est déjà présent au circuit (notamment dans les installations des stands), il s'agit cette fois de matériel essentiel pour l'aspect opérationnel, comme des équipements de course, voire les voitures ou différentes pièces. McLaren, Haas, Alfa Romeo et Ferrari apparaissent être les écuries les plus touchées.

La plupart des cargaisons manquantes est arrivée il y a peu du côté d'Interlagos ce jeudi, mais cela laisse trop peu de temps aux teams pour être prêtes à procéder au montage des voitures puis à leur inspection dans les temps. Aussi, comme cela est prévu par l'article cité ci-dessus, les commissaires ont accordé à l'ensemble des structures une dérogation. Désormais, l'inspection devra avoir été faite et la documentation envoyée à la FIA au maximum trois heures avant le début des EL1, soit pas plus tard que 9h30 ce vendredi, heure locale (la séance débutant à 12h30).

"Conformément à l'Art 25.2 du Règlement Sportif de la Formule 1, les commissaires accordent par la présente à tous les concurrents du Grand Prix [de São Paulo] 2021 une dérogation à la limite de temps de l'Art 25.1 et exigent que chaque concurrent soit tenu d'effectuer le contrôle technique initial de ses voitures et de soumettre la déclaration dûment remplie au plus tard trois (3) heures avant le départ des EL1", peut-on lire dans la décision publiée ce jeudi soir.

Même si cela n'a pas encore fait l'objet d'une communication officielle, il semble que le pendant de cette situation et de la décision d'accorder plus de temps aux écuries soit une levée dans la nuit de jeudi à vendredi de l'obligation de couvre-feu, qui interdit en temps normal (et sauf utilisation par les équipes de jokers autorisés par le règlement) de travailler en soirée et pendant la nuit entre chaque journée officielle de l'épreuve.

Lire aussi :
partages
commentaires
Haas et d'autres équipes victimes du retard de fret
Article précédent

Haas et d'autres équipes victimes du retard de fret

Article suivant

Verstappen choisira le numéro 1 s'il est Champion du monde

Verstappen choisira le numéro 1 s'il est Champion du monde
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021