La F1 est "en discussion avec d'autres constructeurs"

En poste depuis quelques semaines, le PDG de la Formule 1 Stefano Domenicali a expliqué être en discussions avec des constructeurs pour une éventuelle arrivée en F1.

La F1 est "en discussion avec d'autres constructeurs"

Dans le contexte d'une refonte réglementaire à venir et de la crise sanitaire et économique liée à la pandémie de COVID-19, Stefano Domenicali a pris les rênes de la Formule 1 en lieu et place de Chase Carey depuis le début de l'année 2021. Parmi les dossiers sur la table de l'ancien dirigeant de la Scuderia Ferrari, la question de l'attrait de la discipline reine pour de nouveaux constructeurs alors qu'aucune nouvelle écurie n'est arrivée depuis Haas en 2016 et que le motoriste Honda s'en ira en fin d'année.

À partir de cette année, un Règlement Financier entre en vigueur en F1 pour limiter les dépenses et tenter de contenir la flambée des budgets qui a accompagné la mise en place de la règlementation turbo hybride et les différentes modifications techniques de ces dernières années. En 2022, c'est justement un nouveau Règlement Technique, avec des monoplaces moins complexes et plus standardisées, censé resserrer la hiérarchie et permettre de meilleures luttes en piste et donc plus de spectacle potentiel, qui sera en place.

Lire aussi :

Dans un entretien pour Sky Sports, Domenicali a expliqué : "Je pense que l'un des plus grands défis pour les constructeurs automobiles aujourd'hui est de paraître plus jeunes. Il y a ce genre de lutte entre la vieille école des FEO [fabricant d'équipement d'origine] et les nouveaux FEO qui arrivent dans le domaine de la mobilité... Mais je pense que les FEO peuvent utiliser la plateforme [de la Formule 1] pour obtenir également l'image fraîche dont ils ont peut-être besoin pour l'avenir."

"Ce que je peux dire, c'est que nous sommes en discussion avec d'autres constructeurs. Pour l'instant, ils préfèrent rester discrets, mais la bonne nouvelle est qu'il y a d'autres... entreprises, des entreprises très importantes, qui sont vraiment désireuses de comprendre quelle est la valeur qu'elles peuvent tirer de la plateforme qu'est la F1. Pas seulement en termes de technologie, mais aussi par rapport à la valeur de ce que la Formule 1 peut apporter au constructeur automobile."

Au sujet de la motorisation, qui devrait changer à l'horizon 2025-2026, il a ajouté : "Il n'est pas possible que l'unité de puissance de Formule 1 coûte ce qu'elle coûte aujourd'hui. Je pense qu'il y a une marge, une grande marge sur ce point, et l'un des objectifs que nous nous sommes fixés est d'impliquer les équipes et les constructeurs pour essayer d'anticiper le nouveau moteur encore plus tôt que ce qui est attendu du règlement, et de s'assurer que ce genre de choses fera partie du calendrier, et je suis sûr que nous pouvons le faire."

 

partages
commentaires
Quand la gestion des pneus était "étrangère" à Hamilton

Article précédent

Quand la gestion des pneus était "étrangère" à Hamilton

Article suivant

Stroll : "Beaucoup d'opportunités manquées" en 2020

Stroll : "Beaucoup d'opportunités manquées" en 2020
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard
Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021

Après le Grand Prix d'Émilie-Romagne, deuxième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021