F1 en famille - Gilles Villeneuve

Né le 18 janvier 1950, Gilles Villeneuve a été pilote de F1 entre 1977 et 1982

F1 en famille - Gilles Villeneuve

Né le 18 janvier 1950, Gilles Villeneuve a été pilote de F1 entre 1977 et 1982. Il trouva la mort sur le circuit de Zolder en Belgique au cours des qualifications.
Au cours de sa carrière en F1, le Canadien a remporté 6 victoires, 16 podiums et signé 2 poles. Il a été vice-champion du monde en 1979.

L’avant F1

Gilles Villeneuve débute sa carrière automobile par des courses d’accélération au volant de sa propre Ford Mustang. Puis, faute d’argent, il se tourne vers le motoneige où il décroche de nombreuses victoires. Grâce à l’argent accumulé en motoneige, il peut participer au championnat du Québec de Formule Ford où il remporte sept des dix courses inscrites au calendrier.

L’année suivante, il accède à la Formule Atlantic. Le Canadien y reste quelques années et décroche de nombreux succès. Son plus beau succès dans cette discipline reste le Grand Prix des Trois-Rivières de 1976 où il décroche la victoire en battant plusieurs pilotes de F1 invités pour la course dont James Hunt, le futur champion du monde. Le Britannique, impressionné par le pilotage de Villeneuve, le recommande alors à McLaren.

En 1977 alors qu’il court toujours en Formule Atlantic, l’écurie Mclaren lui offre l’opportunité des faire ses débuts en F1. Villeneuve dispute le Grand Prix de Grande–Bretagne au volant de la troisième voiture de l’écurie, et termine 11e de la course. Son pilotage n'a cependant pas laissé l'écurie Ferrari indifférente au talent du Québécois.

Repéré par Mclaren, engagé par Ferrari

Repéré par Mclaren, c’est l’écurie Ferrari qui lui offrira finalement un volant de titulaire pour remplacer Niki Lauda lors des deux derniers Grand Prix de la saison 1977.

Douzième du Grand Prix du Canada, le Canadien est impliqué au Grand Prix du Japon dans l’accident avec la Tyrell à 6 roues de Ronnie Peterson. La Ferrari de Villeneuve décolle et s’écrase derrière mes barrières de sécurité causant la mort de deux personnes.

En 1978 pour sa première saison complète avec Ferrari, Gilles décroche son premier podium en Autriche et sa première victoire lors de son GP à domicile. Il décroche la 9e place du championnat et 17 points.

Vice-Champion en 1979

La saison 1979 est la meilleure du pilote canadien, il remporte trois victoires, monte à sept reprises sur la podium et signe un pole.
Suite à des consignes d'équipe, il doit cependant se contenter du titre de vice-champion et laisse le titre à son équipier Jody Scheckter.

La saison suivante est très décevante pour le vice-champion du monde, la Ferrari n'est pas du tout à la hauteur. Villeneuve ne décroche que 6 petits points en 14 Grand Prix. En 1981, il remporte encore deux victoires (Monaco et Espagne) au volant de la Ferrari à moteur Turbo et signe la pole à Saint-Marin. Il monte également sur la 3e marche du podium au Canada. Il termine la saison à la 7e place du classement général. La dispute avec Pironi et l'accident à Zolder Après deux abandons lors du GP d'Afrique du sud et du GP du Brésil ainsi qu'une disqualification après le GP des USA pour aileron non conforme, Gilles Villeneuve arrive à Saint-Marin avec la ferme intention de remporter la quatrième course de la saison. Mais à quelques tours de l'arrivée, Didier Pironi décide de transgresser les consignes d'équipe et de dépasser Villeneuve lui "volant"ainsi la victoire. Gilles prend cette manoeuvre très à coeur et décide de ne plus adresser la parole à Pironi qu'il considérait comme un ami. Gilles arrive à Zolder, 5e GP de la saison, avec le désir de prendre sa revanche sur Pironi. A quelques minutes de la fin de la séance qualificative, Pironi devance Villeneuve. Le Canadien décide alors de sortir de son box. Il s’élance plus déterminé que jamais et réalise son meilleur chrono, mais il décide de poursuivre ses efforts pour battre Pironi. Devant lui, Jochen Mass et sa March sont au ralenti et se rangent du côté droit de la piste pensant que Villeneuve dépasserait par le gauche. La Ferrari de Villeneuve est catapultée dans les airs et fait une série de tonneaux. Villeneuve est éjecté de sa monoplace et atterri à plusieurs mètres de sa voiture, il ne survivra pas à l'accident.

partages
commentaires
Guide saison 2013 : Force India
Article précédent

Guide saison 2013 : Force India

Article suivant

Guide saison 2013 : Scuderia Toro Rosso

Guide saison 2013 : Scuderia Toro Rosso
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021