F1 en famille - Jacques Villeneuve (2/2)

Dernier volet de notre mini-dossier dédié à la famille Villeneuve, avec la seconde partie du profil consacré au Champion du Monde 1997 Jacques

F1 en famille - Jacques Villeneuve (2/2)
Charger le lecteur audio

Dernier volet de notre mini-dossier dédié à la famille Villeneuve, avec la seconde partie du profil consacré au Champion du Monde 1997 Jacques.

Villeneuve déchante

La suite de la carrière du pilote canadien en F1 après le titre mondial et beaucoup moins glorieuse. En 1998, Williams n'est plus motorisé par Renault, mais par Mecachrome. La saison est difficile pour le Champion du Monde en titre : ni pole ni victoire. Il doit se contenter de deux podiums et de la 5e place du classement général.

BAR

En 1999, Jacques rejoint l'écurie de son ami Craig Pollock. L'écurie est baptisée BAR. La première saison de Jacques au sein de l'écurie BAR est catastrophique, avec 13 abandons en 16 courses. L'année suivante, Honda rejoint le navire et permet à la BAR d'être plus performante, mais pas compétitive. En 2001, le pilote québécois parvient cependant à décrocher 2 podiums, les deux derniers de sa carrière en F1.

En 2002, Pollock est remercié par l'écurie et remplacé par David Richards. Les rapports entre Richards et Villeneuve ne sont pas au beau fixe. En 2003, le jeune Jenson Button rejoint l'écurie BAR et donne du fil à retordre au Champion du Monde 1997. Richards, qui n'a jamais aimé Villeneuve, décide de se séparer de lui juste avant le dernier GP de la saison. L'équipe qui avait été construite autour de lui est désormais libre de son influence.

Sans volant pour la saison 2004

Un moment annoncé pour un retour chez Williams à la place de Ralf Schumacher, Villeneuve se retrouve finalement sans volant de titulaire pour la saison 2004. Une opportunité se présente cependant en cours de saison pour le pilote canadien. Il est contacté par Renault et Flavio Briatore pour remplacer Jarno Trulli lors des trois derniers GP de la saison. Malheureusement, il ne peut saisir cette occasion et fait pâle figure à côté de Fernando Alonso.

Sauber Petronas et BMW Sauber

En 2005, il trouve un volant de titulaire au sein de l'écurie Sauber-Petronas pour une durée de deux ans. De nouveau, il est devancé par son équipier de l'époque, Felipe Massa.
L'année suivante, Peter Sauber décide de vendre son écurie à BMW qui souhaite au plus vite se débarrasser du pilote canadien. Après une dernière saison aux côtés de Nick Heidfeld, Villeneuve est licencié afin de placer un certain Robert Kubica au volant de la BMW-Sauber.

Retour aux Etats-Unis

Après plusieurs tentatives de comeback en F1 et autant d'échec et quelques apparitions en Endurance, Villeneuve décide de retourner aux Etats-Unis, mais cette fois en NASCAR.

partages
commentaires
Webber : "Pressé de m'installer dans la voiture"
Article précédent

Webber : "Pressé de m'installer dans la voiture"

Article suivant

Ross Brawn : "2013 est une nouvelle ère"

Ross Brawn : "2013 est une nouvelle ère"
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021