F1 en famille - Mario Andretti (1/3)

Quand on parle de course automobile aux Etats-Unis, le premier nom qui vient à l'esprit est évidemment Andretti

Quand on parle de course automobile aux Etats-Unis, le premier nom qui vient à l'esprit est évidemment Andretti. Mario, le patriarche, a débuté sa carrière à 21 ans et l'a terminée en 1994, à l'âge de 54 ans.

Avant la F1 : Premiers succès américains

Originaire d'Italie, Andretti arrive très vite aux Etats-Unis et débute sa carrière de pilote sur deux fronts, en monoplace et en stock-car. C'est en monoplace qu'il obtiendra son premier succès, avec une victoire en 1965 en IndyCar et une troisième place aux 500 miles d'Indianapolis, lui donnant le titre de rookie de l'année.

Mais c'est du côté du stock-car qu'il obtiendra sa première victoire de prestige, avec un succès au Daytona 500 en 1967. Andretti se concentrera ensuite sur la monoplace, et en particulier les 500 miles d'Indianapolis.

Il remporte d'ailleurs cette épreuve en 1969, étant ainsi le premier et pour l'instant seul Andretti à remporter cette course mythique. Il s'est d'ailleurs imposé sur sa voiture de réserve, après avoir démoli sa voiture de course en essais.

Cette même année, il a remporté son deuxième championnat IndyCar après celui de 1966 et il a également gagné la course de côte de Pikes Peak, montrant déjà une versatilité importante.

Les débuts en F1

Mario Andretti débute de manière sporadique en F1 dès 1968 mais c'est en 71 qu'il fait son premier grand coup, en remportant le Grand Prix d'Afrique du Sud, sur une Ferrari.

Andretti disputera en 1976 sa première saison quasi complète, devant rater deux GP pour rouler en IndyCar. Il participe alors au développement de la Lotus 78 de la saison 77, qui bénéficie de l'effet de sol et est l'une des premières "wing-cars" de la Formule 1.

Les victoires et le titre

En 1977, Mario Andretti remporte 4 Grands Prix et se positionne en homme fort du championnat. Malheureusement, la fiabilité fait des siennes et Andretti termine finalement la saison au 3e rang, loin derrière le champion Niki Lauda.

L'année 78 sera la bonne pour Andretti qui remporte le titre de Champion du Monde lors du Grand Prix d'Italie à Monza, mais les célébrations n'auront pas lieu, l'équipier d'Andretti, Ronnie Peterson, décédant en effet lors d'un terrible accident à la première chicane.

Andretti continuera chez Lotus pour les 2 saisons suivantes mais les voitures sont bien moins performantes que celle qui l'a mené vers le titre mondial. Peinant à marquer des points, Andretti passe la saison 1981 chez Alfa Romeo, où ça n'ira pas mieux.

L'Américain va alors rouler de temps en temps entre 1982 et 1984, notamment chez Williams, Ferrari (avec un dernier podium à Monza en 1982) et Renault.

L'après F1

Une fois sa carrière en Formule 1 terminée, Andretti est retourné en IndyCar pour épauler son fils Michael, qui débute alors sa carrière en IndyCar. Malgré être passé près plusieurs fois, Mario ne remporte pas une seconde fois les 500 miles d'Indianapolis.

En 1994, le patriarche de la famille annonce sa retraite. Mais il en est sorti en 2003, lorsque le pilote de l'écurie de son fils, Tony Kanaan, s'est blessé à Motegi, juste avant l'Indy 500.

A 63 ans, Mario Andretti retourne donc dans une monoplace, avec comme but de qualifier la voiture à Kanaan si le Brésilien n'est pas suffisamment en forme.

Mais la séance d'essais s'est très mal passée. Andretti a en effet roulé sur l'aileron arrière de la monoplace de Kenny Bräck, qui avait percuté le mur. La monoplace d'Andretti s'élève alors dans les airs, percute le haut du grillage tout en faisant de multiples saltos avant de finalement retomber sur ses roues.

Mario n'était pas blessé, mais il a alors juré qu'on ne l'y reprendrait plus ! Depuis 2010, il conduit toutefois la biplace de l'IndyCar lors des tours de parade avant le départ des courses.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Tony Kanaan , Kenny Brack , Mario Andretti , Niki Lauda , Ronnie Peterson
Équipes Williams , Ferrari
Type d'article Actualités