F1 'laides' : Des "double nez" en 2014?

Les changements de règles 2014 auront un impact significatif sur l’allure des F1

Les changements de règles 2014 auront un impact significatif sur l’allure des F1. Et si vous pensiez avoir tout vu en termes d’esthétique douteuse avec les museaux à étages, vous en serez quitte pour un bon choc au moment des présentations 2014 !

Selon de nombreuses équipes, les autos changeront fortement d’apparence pour s’acquitter au mieux des pertes aéro engendrées par les nouvelles règles, et se confondre avec les importants changements liés aux motorisations (et donc, écoulements d’air et équilibre général).

A tel point que les designers redoutent même que l’obligation de trouver une solution efficace soit tellement choquante visuellement qu’il serait nécessaire de disposer de « caches », comme cela a été confié à la FIA. Pour autant, aucune mesure dans le sens de l'esthétique ne devrait être prise et il est fort probable d'assister à une prise de direction différente dans de nombreux teams.

La première théorie concernant les futurs design est donc d'imaginer une F1 avec un nez affiné, mais comme jamais vu auparavant. Un « pic » avant que l’on pourrait appeler nez, devant un aileron arrière typé GP2 et des pontons fortement agrandis. Les premières indications qu'a laissé filer Mercedes concernent ainsi un museau s'affinant en "manche à balais" en son extrémité.

Un affinage extrême particulièrement disgrâcieux, peut-être également jeté en pâture aux observateurs pour faire diversion sur la réelle direction de l'étude actuellement menée. Ce système pourraient en effet selon nous engendrer des craintes concernant la sécurité, et surtout, se montrer moins profitable qu'un autre dispositif d'un point de vue aérodynamique : celui d'un museau "fourché", disposant d'un dédoublement, comme on a pu temporairement voir sur l'Audi R15 en endurance. Le système F1 offrirait cependant offrir une ouverture plus étroite que le modèle vu en LMP1.

Avantage d'un tel dispositif? Un écoulement de l'air magnifié sous l'auto (où un canal d'air est créé, plutôt qu'une déviation du flux sur les côtés via l'aileron avant), et une mise en action optimisée de la génération d'appui par le fond plat. Par ailleurs, l'ERS aura besoin d'un rafraichissement des batteries et d'une source d'air conséquente. A la différence du système Audi, le design F1 pourrait cependant s'avérer moins arrondi à ses extrémités et s'achever de façon plus brute. A suivre...

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités