La F1 à Miami, comme accueillir le Super Bowl pendant dix ans

Maire de Miami, Francis Suarez déclare qu'accueillir une course de Formule 1 dans les rues de sa ville est comme recevoir le Super Bowl "tous les ans pour les dix prochaines années".

La première étape du processus d'approbation, acceptée à l'unanimité dans la réunion de la commission municipale de Miami ce jeudi, ouvre la voie à des négociations en profondeur avec la F1. L'objectif est d'organiser un Grand Prix dans la zone du port et de la baie de Biscayne.

Miami accueillera le Super Bowl de NFL en 2020, donc le premier Grand Prix de Miami, prévu en octobre 2019, aurait lieu quatre mois avant la tenue du plus grand événement sportif américain au Hard Rock Stadium, situé à proximité du circuit.

"C'est énorme : c'est l'autorisation de la commission municipale, qui soutient mon projet, pour commencer les négociations avec la Formule 1 de façon formelle", se félicite Suarez pour Motosport.com. "C'est un signe qu'il y a un soutien politique derrière l'idée de faire venir le sport automobile le plus visionné au monde à Miami."

"Nous serions la 22e course [au calendrier], la seconde aux États-Unis, sûrement la seule ville au monde à avoir la F1 et les cinq sports majeurs [américains]. Donc pour nous, ce n'est pas négligeable. Cela prouve de nouveau que nous sommes une ville mondiale, et cela va être génial pour notre économie, pour l'impact économique sur la ville. Et bien sûr, cela va nous rendre célèbres dans la catégorie reine du sport automobile."

"La prochaine étape est que le manager [de la ville] reviendra avec, espérons-le, un accord négocié et examiné minutieusement pour tenir la course ici pendant dix années consécutives. Nous aurions, dans l'absolu, un Super Bowl – en matière d'impact économique et de visibilité mondiale – tous les ans pour les dix prochaines années."

Le Super Bowl 2020 aura lieu chez les Miami Dolphins, qui sont la propriété de Stephen M. Ross, magnat de l'immobilier dont le nom avait été évoqué pour un rachat de la Formule 1 avant que Liberty Media ne finalise son propre accord.

Suarez confirme que Ross, dont la fortune est estimée à six milliards d'euros, est un acteur clé de l'organisation du GP de Miami, ce qui rend le projet très crédible.

"Nous avons vu des dessins préliminaires du tracés, mais bien évidemment, une grande partie de l'organisation d'une course de Formule 1 est constituée par les infrastructures nécessaires", ajoute le maire. "C'est pourquoi nous sommes si enthousiastes que Steve Ross, qui est propriétaire des Miami Dolphins et qui a fait venir le tournoi de tennis de Miami au Dolphins Stadium, y contribue. Cela signifie que l'événement dispose d'un soutien financier très, très solide."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités