Symonds : La F1 n'est "nulle part" sur les réseaux sociaux

Pour Pat Symonds, la Formule 1 a encore beaucoup de travail à faire pour consolider sa présence sur les réseaux sociaux après de nombreuses années passées à les sous-exploiter.

Symonds : La F1 n'est "nulle part" sur les réseaux sociaux
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, utilise son téléphone en conférence de presse
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, utilise son téléphone sur scène
Ted Kravitz, Sky TV et Pat Symonds, Sky TV
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, prend une photo avec son téléphone
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing s'amuse avec le téléphone de Lewis Hamilton sur le podium
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1

La semaine passée, la Formule 1 a fait état d'un total de 11,9 millions d'abonnés ou de followers sur Facebook, Twitter, Instagram et YouTube, représentant une hausse de 54,9% par rapport à 2016. Depuis plusieurs années et surtout depuis la prise en main par Liberty Media, la discipline a accentué l'effort qui est fait pour mettre en avant et remplir de contenus ses plateformes numériques et réseaux sociaux.

En début de saison 2017, les restrictions liées à l'utilisation de vidéos prises dans le paddock ont été quelques peu relâchées afin de permettre aux écuries, notamment, de pouvoir disposer d'images mettant en valeur la F1. Globalement, la quantité de vidéos disponibles sur les plateformes de la discipline a sensiblement augmenté.

Même si le temps total en minutes passé sur Facebook a augmenté de 1600% et que 64 millions de vues ont été comptabilisées sur les vidéos Twitter, soit une hausse de 165% par rapport à 2016, l'ancien directeur technique de Williams, Pat Symonds, qui fait désormais partie de l'équipe de spécialistes qui travaillent sous la direction de Ross Brawn pour définir l'avenir de la F1, a déclaré qu'il y avait encore beaucoup à faire.

"Quand vous lisez [les résultats], ça semble être une bonne nouvelle, mais en réalité nous sommes nulle part. Nous sommes très loin derrière. Si vous regardez juste Facebook, Mercedes y a plus de 10 millions [d'abonnés] contre 95,5 millions pour le FC Barcelone."

"Nous sommes nulle part en F1. C'est la même chose avec les pilotes, Lewis [Hamilton] a quatre millions d'abonnés sur Facebook alors que [Cristiano] Ronaldo en a 11,8 millions. Nous avons donc beaucoup à faire dans ces domaines. Au moins, désormais, nous en sommes conscients. Avant la reprise par Liberty, je ne pense pas que cela ait traversé l'esprit de Bernie."

Les dirigeants de la discipline évaluent actuellement les options possibles pour l'année qui vient, afin d'améliorer sa présence sur les réseaux sociaux.

Avec James Newbold et Lawrence Barretto

partages
commentaires
1981 - Jacques Laffite et Gilles Villeneuve s’illustrent au Canada
Article précédent

1981 - Jacques Laffite et Gilles Villeneuve s’illustrent au Canada

Article suivant

Vandoorne a eu son "premier feeling" avec la nouvelle McLaren

Vandoorne a eu son "premier feeling" avec la nouvelle McLaren
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021