L’ancienne F3 de Senna au départ du GP de France historique

partages
commentaires
L’ancienne F3 de Senna au départ du GP de France historique
8 juin 2017 à 08:26

En d’autres temps, il était de coutume d’assister à une course de Formule 3 en lever de rideau d’un Grand Prix de Formule 1. C’était alors l’occasion pour les décideurs de la catégorie reine de repérer les espoirs les plus prometteurs du moment.

Cette tradition, le Grand Prix de France Historique se devait de la remettre à l’ordre du jour. Deux courses figurent à son programme et se disputeront "à guichets fermés", tant les demandes de participation ont afflué en nombre et de toute l’Europe. Depuis de longues semaines, plus de 40 places ont déjà trouvé preneurs sur la grille de départ, et s’y ajoute même désormais une liste d’attente !

Réunissant exclusivement des monoplaces d’avant 1985 et l’apparition des premiers châssis Carbone, le plateau s’annonce comme l’un des plus exceptionnels jamais réuni pour une épreuve de F3 historiques. Huit nationalités sont représentées côté pilotes ; les constructeurs de l’époque sont à l’affiche au grand complet et parmi les innombrables Ralt, Martini, March, Chevron, GRD, Van Diemen (etc) attendues à Nevers Magny-Cours, nombreuses sont les F3 qui peuvent se targuer d’un prestigieux pédigrée.

Au hasard du peloton, on retrouvera ainsi la Ralt RT3 avec laquelle un certain Ayrton Senna avait effectué ses débuts en F3 fin 1982, la Chevron B34 championne d’Europe 1976 aux mains de Riccardo Patrese, la Chevron B38 lauréate du GP de Monaco F3 1978 avec Elio De Angelis, la Ralt RT3 utilisée par Gerhard Berger en 1984, ou encore les anciennes montures de Teo Fabi, Pierluigi Martini, Philippe Alliot, Michel Ferté, Olivier Grouillard, Jean-Louis Schlesser, pour ne citer qu’elles.

Autre clin d’œil à l’histoire, après en avoir fini avec les 24 heures du Mans, Tristan Gommendy sera au départ de cette double course, quinze ans après y avoir excellé en décrochant l’ultime titre de champion de France de F3 et la victoire à Macao au cours de la même saison 2002.

Article suivant
McLaren admet être "à la croisée des chemins" avec Honda

Article précédent

McLaren admet être "à la croisée des chemins" avec Honda

Article suivant

Ecclestone : "La F1 a besoin d'un dictateur"

Ecclestone : "La F1 a besoin d'un dictateur"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Ayrton Senna Boutique
Type d'article Actualités