Fabrice Lom : "Interdit de manquer l'occasion de marquer des points"

Fabrice, quelle appréciation d’ensemble portez-vous sur la course de Red Bull Racing à Budapest ?Sur le plan technique, elle s’est bien déroulée mais le résultat a été décevant

Fabrice, quelle appréciation d’ensemble portez-vous sur la course de Red Bull Racing à Budapest ?
Sur le plan technique, elle s’est bien déroulée mais le résultat a été décevant. La voiture était performante mais nous n’avons pas été en mesure de marquer des points. C’est d’autant plus dommage que nos rivaux directs, Toyota et Williams, sont entrés dans le Top 8.

Qu’est-ce qui explique cette relative contre-performance ?
Rien de vraiment spécial. David a manqué la Q3 pour un peu plus d’un centième de seconde et Mark s’est élancé avec beaucoup d’essence dans cette dernière partie de qualifications. En Hongrie, il est difficile de faire son chemin et nous avons manqué de réussite. Tout s’est joué à peu de choses. Comme à Silverstone, on voit que lorsque nous connaissons des qualifications difficiles, les résultats en course le lendemain sont compromis. Dans cette partie de la grille, les performances sont tellement serrées qu’un petit rien peut transformer un bon début de week-end en une occasion manquée.

Faut-il s’attendre, d’ici la fin de la saison, à voir Red Bull Racing enregistrer des résultats en dents de scie ?
Ce qui est certain, c’est que sur chaque type de circuit, Red Bull, Toyota et Williams seront tour à tour un peu plus à l’aise. Cela signifie que, lorsque ce sera à notre tour d’être légèrement devant les autres, il sera interdit de laisser passer l’opportunité de marquer des points.

Côté performances, comment évolue la RB3 face aux Ferrari et aux McLaren ?
Notre progression semble meilleure mais nous partions de plus loin. Pour vous donner un exemple, notre meilleur tour en course à Melbourne était 2,2 secondes plus lent que celui de Kimi Räikkönen. A Budapest, nous n’étions plus qu’à 0.9 seconde du meilleur tour.

Et en ce qui concerne la fiabilité, les dernières courses vous rendent-elles optimiste ?
De Barcelone à Indianapolis, soit en quatre courses et huit départs, nous n’avions franchi la ligne d’arrivée qu’à quatre reprises. Depuis Magny-Cours, soit en huit départs également, nous avons vu l’arrivée sept fois. C’est donc beaucoup mieux et encourageant pour la suite du championnat.

Source : ING Renault F1 Team

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen
Équipes Red Bull Racing , McLaren , Williams , Ferrari
Type d'article Actualités