Felipe Massa boucle la boucle (2/2)

Difficile de ne pas tracer une comparaison entre le Massa d’il y a 10 ans et le Perez aujourd’hui

Difficile de ne pas tracer une comparaison entre le Massa d’il y a 10 ans et le Perez aujourd’hui. Certes, Massa a dû attendre un petit peu avant de voir se libérer le volant Ferrari pour lui et épauler Schumacher en 2006. Mais la voie était tracée. L’ironie, ici, est que le jeu de chaises musicales, qui s’était fait à la faveur de Massa dans le passé, aura cette fois vraisemblablement raison de celui-ci.

Sergio Perez fait partie aujourd’hui du programme de développement des jeunes pilotes de Ferrari, duquel fait également partie le Français Jules Bianchi, placé en réserve chez Force India. Un lien qui n’a pas valeur uniquement de symbole, la Scuderia affichant clairement ses espoirs de voir le jeune mexicain s’accomplir en tant que pilote de premier plan. On ne parle même pas des opportunités commerciales représentées par Perez, par rapport, disons, à son coéquipier Sauber Kamui Kobayashi.

La boucle semble donc se boucler. Le pilote sud-américain fraîchement débarqué chez Sauber et aidé par Ferrari récolte le volant en or il y a un peu moins d’une décennie. Le jeune pilote Sauber centre-américain surveillé par Ferrari alimente les rumeurs de remplacement d’un Massa alignant contre-performance sur contre-performance cette année.

En public, Checo ne cesse de répéter qu’il se concentre sur son apprentissage et d’attendre ; qu’il se battra“ pour le titre dans deux ou trois ans”. On a déjà entendu cela. C’est cependant avant ce délai que l’on devrait voir Perez en rouge, et Massa, peut-être revenir enfiler une combinaison Sauber. On vous le dit toujours, la F1 fonctionne par cycles...

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Felipe Massa , Kamui Kobayashi , Sergio Pérez , Jules Bianchi
Équipes Sauber , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités