Fernando Alonso en désaccord avec la FIA.

Le double champion du monde Fernando Alonso ne se réjouit pas des nombreux changements du règlement, mais il les considère comme nécessaires

Le double champion du monde Fernando Alonso ne se réjouit pas des nombreux changements du règlement, mais il les considère comme nécessaires.

"On doit faire avec", avoue le pilote espagnol. "Les spectateurs ne s'y trouvent plus avec tous ces changements. C'est comme si on modifiait les règles du football tous les ans."

Malgré toutes les critiques faites sur la nouvelle Renault R29, certains journalistes n'ayant pas hésité à la décrire comme “horrible”, Alonso défend ses designers.

"Les nouvelles monoplaces sont surprenantes, c'est vrai, mais c'est une question d'habitude. Quand dans 3 ou 4 mois on verra des photos des voitures de l'année dernière, on les trouvera bizarres", continue le champion du monde 2005 et 2006.

Alonso regrette cependant ne pas avoir son mot à dire sur l'apparence des voiture. Ils ne peuvent qu'aider lors des tests et influer sur le comportement de la voiture, non sur son apparence.

"J'ai préféré ne pas piloter les premiers jours parce qu'il y a toujours des problèmes au début", plaisante-t'il. L'ibère a conduit pour la première fois sa monoplace aujourd'hui, il reprendra le volant dès demain à Portimao.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso
Type d'article Actualités