Ferrari ne changera pas la philosophie de son aileron avant

La Scuderia a maintenu un concept similaire à celui de l'an passé avec son aileron avant, et elle s'y tiendra tout au long de la saison 2020.

Ferrari ne changera pas la philosophie de son aileron avant

Lorsque le voile s'est levé sur la Ferrari SF1000 mardi soir, c'est sans doute l'endroit vers lequel se sont immédiatement tournés tous les regards : quel aileron avant allait arborer la dernière-née de Maranello ? En dépit de sa quête d'appui aérodynamique, la Scuderia a opté pour une philosophie similaire à celle de l'an passé, qui était alors différente de ce qu'avaient fait Mercedes et Red Bull. L'équipe italienne, tout en ayant parfois admis avoir peut-être commis une erreur sur ce point en 2019, a finalement décidé de persévérer dans cette voie avec un aileron privilégiant une faible traînée. Mattia Binotto s'est montré très clair, ce concept sera maintenu même si la version présentée est bien entendu amenée à évoluer.

Voir aussi :

"Celui-ci n'est pas définitif, mais c'est évidemment notre base pour le début de saison et nous l'aurons lors des essais hivernaux", précise le directeur de la Scuderia. "Nous ne changerons pas notre concept, il restera ainsi, même pour ce que nous pourrions tester par la suite. Je pense que c'est le bon concept pour nous." 

"Je crois que nous avons beaucoup amélioré l'appui aérodynamique, pas seulement à travers l'aileron : regardez la voiture en elle-même, notamment les aubes de déviation. Je dirais que c'est assez complexe. Toute la voiture, plus mince, fait aussi que l'arrière et le diffuseur fonctionnent mieux. Au bout du compte, je pense que l'ensemble [de l'appui aéro] a naturellement augmenté."

Tout en maintenant sa philosophie au niveau de l'aileron avant, Ferrari a multiplié les efforts pour récupérer de l'appui aérodynamique dans tous les domaines, quitte à sacrifier partiellement son idée de 2019 qui était d'avoir le moins de traînée possible pour disposer d'une grosse vitesse de pointe. Sur ce point toutefois, la recherche du bon compromis est encore incertaine.

"Naturellement, nous avons énormément amélioré notre appui aérodynamique", répète Mattia Binotto. "En faisant cela, nous avons aussi augmenté le niveau de traînée, donc nous pensons que nous aurons une monoplace certainement plus rapide dans les virages mais peut-être plus lente en ligne droite. Où est le bon équilibre ? Je crois que c'est difficile à savoir, difficile de savoir ce que font les autres également. Mais nous avons assurément augmenté notre appui aéro de manière significative."

Propos recueillis par Roberto Chinchero  

partages
commentaires
Ferrari ne tranche plus : "Vettel et Leclerc seront au même niveau"

Article précédent

Ferrari ne tranche plus : "Vettel et Leclerc seront au même niveau"

Article suivant

Coronavirus : vers un report du Grand Prix de Chine

Coronavirus : vers un report du Grand Prix de Chine
Charger les commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021