Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
22 jours
23 oct.
Prochain événement dans
33 jours
31 oct.
Prochain événement dans
41 jours
13 nov.
Prochain événement dans
54 jours
04 déc.
Prochain événement dans
75 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
83 jours

Ferrari : Les arrêts au stand ne seront pas plus lents

partages
commentaires
Ferrari : Les arrêts au stand ne seront pas plus lents
Par :

Si les mesures sanitaires mises en place en raison de la pandémie de COVID-19 révolutionnent bien des choses pour les écuries, les arrêts au stand ne devraient pas être affectés.

À partir de la semaine prochaine et du premier Grand Prix de cette étrange saison 2020, les écuries vont devoir composer avec un protocole sanitaire lourd qui affectera leur manière de travailler. Parmi les nombreuses mesures mises en place figure une limite de 80 personnes pour chaque équipe, qui vient s'ajouter à d'autres règles telles que le port d'un équipement de protection personnel (PPE), l'application de la distanciation physique ou encore la généralisation des tests. Le concept de "bulle" a également été pensé afin de séparer les groupes et de limiter les interactions. Une idée qui a même été poussée plus loin en interne par Ferrari, qui va séparer les membres travaillant de chaque côté du garage.

Lire aussi :

Andy Green l'expliquait récemment chez Racing Point, tout ceci affectera les procédures habituelles, notamment en ralentissant le travail fourni par les mécaniciens. Le directeur technique de l'équipe britannique estime ainsi qu'il faudra désormais deux fois plus de temps pour remplacer l'unité de puissance d'une monoplace. En revanche, s'il est un point sur lequel la donne ne devrait pas être altérée, c'est celui des arrêts au stand. Selon le directeur sportif de Ferrari, Laurent Mekies, les différentes restrictions évoquées ci-dessus n'auront aucune incidence sur cette part essentielle des Grands Prix.

"Nous avons une limite [de personnel] qu'il n'y avait pas avant, avec 80 personnes au total", rappelle le Français. "Nous avons donc dû retirer essentiellement des personnes qui n'étaient pas du domaine technique. Ainsi, les opérations pour les arrêts au stand et l'ingénierie ne sont pas trop affectées. Elles le sont un peu car, par sens des responsabilités, nous avons essayé d'emmener le moins de personnes possible sur les circuits, quelle que soit la limite. Mais globalement, vous ne verrez pas de gros changement quant au nombre de personnes impliquées pour un arrêt au stand ou pour d'autres opérations."

"Nous avons réduit le nombre pour faire autant de choses que possible à distance. Comme vous le savez, nous avons ce que nous appelons le 'garage parallèle' [à Maranello], le garage à distance, en soutien de nos opérations. Tout ce que nous pouvons faire à distance, nous le faisons. Comme je suis certain que les autres équipes le font, ainsi que la FIA. Mais en ce qui concerne les arrêts au stand, vous verrez toujours la même chose."

Propos recueillis par Jonathan Noble  

Voir aussi :

Tests F1 : qui a roulé et comment avant la reprise ?

Article précédent

Tests F1 : qui a roulé et comment avant la reprise ?

Article suivant

Williams cherche "la meilleure issue pour l'équipe"

Williams cherche "la meilleure issue pour l'équipe"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari
Tags laurent mekies
Auteur Basile Davoine