Ferrari aurait décidé de remplacer Arrivabene

partages
commentaires
Ferrari aurait décidé de remplacer Arrivabene
Par : Basile Davoine
7 janv. 2019 à 09:45

La Scuderia Ferrari devrait prochainement annoncer le départ de son directeur d'équipe, à l'aube de la saison 2019 de Formule 1.

Tremblement de terre annoncé chez Ferrari : l'écurie italienne serait en passe d'officialiser le départ de son directeur d'équipe Maurizio Arrivabene, selon plusieurs sources concordantes. C'est ce que révèle également le journal italien La Gazzetta dello Sport. Il devrait être remplacé par Mattia Binotto, jusqu'alors directeur technique de la Scuderia. Âgé de 49 ans, l'Italien prendrait les rênes sportives de la marque au cheval cabré, dans l'espoir de renouer enfin avec le titre mondial en 2019. 

Maurizio Arrivabene est aux commandes de la Scuderia depuis quatre ans. Il avait succédé à Marco Mattiacci au terme d'un exercice 2014 particulièrement décevant, marqué également par le départ de Luca di Montezemolo, alors remplacé à la présidence de Ferrari par Sergio Marchionne. 

Président de la marque italienne depuis la disparition de Marchionne l'été dernier, John Elkann aurait pris la décision durant la trêve de Noël. La balance aurait donc penché en faveur de Binotto, sur fond de mésentente grandissante entre le nouvel homme fort de la Scuderia et son prédécesseur. 

Lire aussi :

Directeur technique de Ferrari depuis 2016, Binotto avait succédé à ce poste à James Allison. Il a rejoint Ferrari en 1995, d'abord comme ingénieur moteur pour l'équipe d'essais, puis pour l'équipe de course de 1997 à 2003. Par la suite, il a occupé des fonctions d'ingénieur de course, d'ingénieur en chef, avant de prendre la tête du département moteur, notamment après avoir supervisé le développement du KERS en 2009. 

Mattia Binotto, directeur technique de Ferrari

Mattia Binotto

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

Au jeu des chaises musicales, son remplacement attendu en qualité de directeur technique est encore inconnu, mais les responsabilités d'Enrico Cardile, en charge de l'aérodynamique, pourraient être étendues, tout comme celle de Corrado Iotti, qui dirige la partie moteur. 

Après quatre saisons passées à diriger Ferrari, Arrivabene paierait quant à lui le prix de ce qui est considéré comme un échec au terme de la saison 2018, durant laquelle Mercedes a résisté et décroché un nouveau titre mondial avec Lewis Hamilton. L'Italien avait pourtant auparavant été l'un des artisans du redressement de l'écurie de Maranello, avec également l'arrivée de Sebastian Vettel dès 2015. 

Le quadruple Champion du monde se lancerait donc dans son nouveau défi avec un nouveau patron en 2019, qui devra par ailleurs gérer une nouvelle entente interne puisque Charles Leclerc a remplacé Kimi Räikkönen au sein du duo de pilotes. 

Article suivant
Charger les commentaires