Ferrari avait choisi Bianchi pour remplacer Räikkönen

partages
Ferrari avait choisi Bianchi pour remplacer Räikkönen
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
20 juil. 2015 à 11:06

Jules Bianchi avec les médias
Jules Bianchi, Marussia F1 Team MR03
Jules Bianchi lors de la parade des pilotes
Massimo Rivola, Fernando Alonso, Marco Mattiacci, Kimi Räikkönen et leq membres des équipes Ferrari et Marussia apportent leur soutien à Jules Bianchi

Le décès de Jules Bianchi des suites de son accident du Grand Prix du Japon 2014 a profondément marqué le monde de la Formule 1, mais encore plus la Scuderia Ferrari.

En effet, Bianchi faisait partie du programme de jeunes pilotes Ferrari depuis la fin 2009 et son titre en F3 Euro Series. Pendant cinq ans, tout en montant les échelons des formules de promotion puis en faisant ses armes chez Marussia, le Français a fait partie intégrante de la Scuderia.

Grâce à ses performances convaincantes et prometteuses, Bianchi impressionnait, et avait l'opportunité de signer chez Sauber en 2015, ce qui lui aurait servi de tremplin pour rejoindre Ferrari. Cette théorie a été confirmée par l'ancien président de la marque au cheval cabré, Luca di Montezemolo, qui a révélé à Sky Sports Italia que sans son accident, Bianchi aurait couru en rouge au départ de Kimi Räikkönen.

"Jules Bianchi était l'un des nôtres," déclare di Montezemolo. "Il faisait partie de la famille Ferrari et était le pilote que nous avions choisi pour l'avenir, une fois que la collaboration avec Räikkönen prendrait fin. C'était un pilote de premier choix : réservé, rapide, poli, très attaché à Ferrari et prometteur."

"Le destin l'a malheureusement emporté loin de nous, laissant un vide immense. Je suis proche de sa famille, qui a montré un grand courage lors des derniers mois dans ces temps difficiles, tout comme ses nombreux amis chez Ferrari. Nous avons perdu un mec génial, nous nous souviendrons de lui avec beaucoup d'affection."

Bianchi se sentait prêt

Bianchi, quant à lui, se sentait prêt à rejoindre une écurie plus huppée, malgré la pression forcément associée au fait de courir pour la Scuderia Ferrari. Il faut souligner que contrairement à d'autres pilotes essayeurs, le Niçois disposait d'un temps de piste certain puisqu'il a effectué une dizaine de journées d'essais dans les bolides rouges.

Ferrari s'était également assuré que Bianchi obtienne un poste de pilote de réserve chez Force India en 2012, avec un certain nombre de séances d'essais libres à la clé pour le préparer idéalement à ses débuts en Formule 1. Aussi le pilote français se sentait-il prêt à être titulaire chez les rouges.

"Bien sûr que je me sens prêt," confiait-il l'an dernier, à quelques jours de son accident de Suzuka. "Je travaille là-dessus depuis que j'ai rejoint l'académie en 2009. Maintenant, j'ai presque fait deux saisons en F1. J'ai beaucoup d'expérience et je me sens prêt."

"Cela paraît être l'étape logique pour moi si quelque chose se produit. À l'heure actuelle, les deux pilotes ont un contrat, mais s'il y a une opportunité, ce sera bien pour moi, et je me sens bien."

Nous ne saurons malheureusement pas ce dont Bianchi aurait été capable au volant d'une monture plus performante que sa modeste Marussia.

Prochain article Formule 1
Stevens - Manor veut mener la vie dure aux voitures pénalisées

Article précédent

Stevens - Manor veut mener la vie dure aux voitures pénalisées

Article suivant

Ricciardo participera à la Course des Champions 2015

Ricciardo participera à la Course des Champions 2015

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Jules Bianchi
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités