Ferrari aura besoin "de nombreuses années" pour revenir au sommet

Mattia Binotto estime qu'il faut à Ferrari "de la patience et de la stabilité" pour retrouver les sommets en F1.

Ferrari aura besoin "de nombreuses années" pour revenir au sommet

Préférant parler de "tempête" plutôt que de "crise", Mattia Binotto a néanmoins conscience que le ciel bleu n'est pas pour demain à Maranello. Ferrari vient de vivre un week-end cauchemardesque à Spa-Francorchamps, où Charles Leclerc et Sebastian Vettel n'ont jamais été en mesure de jouer une place dans le top 10. La Scuderia s'attend à souffrir également le week-end prochain à Monza, et ce n'est pas l'absence des tifosi – huis clos oblige – qui empêcherait un nouveau mauvais résultat de faire désordre.

Entre le manque de performance du moteur italien et les difficultés croissantes rencontrées sur la SF1000, notamment dans l'exploitation des gommes, la coupe est pleine. Pour le changement radical, il faudra toutefois se montrer patient, surtout avec le gel des châssis qui a été décidé entre en 2020 et 2021 en raison de la crise du coronavirus. Il va falloir travailler, faire le dos rond et patienter encore pour connaître des jours meilleurs… "Combien de temps cela prendra-t-il ? Je crois que si l'on regarde tous les cycles victorieux, ça prend toujours de nombreuses années", prévient Mattia Binotto. "Il n'y a pas de solution miracle en F1. Il faut de la patience et de la stabilité."

Lire aussi :

Derrière le discours du directeur de l'écurie italienne, il y a la volonté désormais à peine voilée de se concentrer au maximum sur 2022, qui marquera le tournant réglementaire de la F1 sur un plan technique. Une structure comme Ferrari ne peut toutefois pas se permettre d'enchaîner les week-ends désastreux comme celui du Grand Prix de Belgique, même pour préparer de meilleurs lendemains, et il est donc question de trouver le bon équilibre entre le maintien, tant que possible, d'un certain standing, et le fait de ne pas louper le virage décisif de la saison suivante.

"Le moteur est gelé cette saison, donc nous ne pouvons rien faire là-dessus", rappelle Binotto. "Nous le développons pour la saison prochaine et il progresse bien au banc d'essai actuellement. Concernant la voiture, il y a des restrictions, alors quel est notre projet ? Le plan principal est de se concentrer sur les prochaines saisons, pas seulement 2021 mais aussi 2022. Pour bien faire la saison prochaine, nous devons aussi essayer de comprendre quelles sont les faiblesses aujourd'hui, afin de faire en sorte de les corriger."

La perte de performance de l'unité de puissance Ferrari est devenue un thème récurrent devant la chute libre des résultats de la Scuderia. Inévitablement, l'accord secret passé avec la FIA est dans toutes les têtes. À Maranello, on ne nie pas que l'intervention de l'instance internationale a affecté les performances du bloc propulseur, mais on refuse de tout réduire à ce seul aspect. En perdant de la puissance, cela a exacerbé des faiblesses qui, jusqu'ici, étaient davantage masquées sur la monoplace rouge.

"Ce qui se passe, c'est que nous avons une voiture qui a perdu de la puissance, comme tous les motoristes en ont perdu", justifiait Binotto dimanche dernier. "Nous plus que les autres. L'année dernière, le moteur compensait partiellement les limites de l'auto, mais cette année, ce n'est plus le cas. Les limites de la monoplace émergent. Sur ce point, il est clair que nous devons progresser."

partages
commentaires
Red Bull ne songe pas à un nouvel échange entre Gasly et Albon

Article précédent

Red Bull ne songe pas à un nouvel échange entre Gasly et Albon

Article suivant

Ocon croit à la troisième place du championnat pour Renault

Ocon croit à la troisième place du championnat pour Renault
Charger les commentaires
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021