Ferrari a été "contrôlé au moins dix fois" cette saison

Le directeur de la Scuderia s'est évertué à dissocier la faute commise par son écurie à Abu Dhabi des soupçons qui reviennent inlassablement autour de l'unité de puissance italienne.

Ferrari a été "contrôlé au moins dix fois" cette saison

Inévitablement, l'infraction commise par Ferrari avant le Grand Prix d'Abu Dhabi et finalement sanctionnée d'une amende sans coûter son podium à Charles Leclerc ramène aux suspicions qui pèsent depuis des semaines sur l'unité de puissance italienne. Néanmoins, Mattia Binotto a expliqué que le contrôle aléatoire qui avait visé la monoplace du Monégasque avant la course dimanche n'avait rien d'une première, preuve selon lui que les deux sujets n'avaient rien à voir. Ferrari a écopé de 50'000 € d'amende car la masse de carburant mesurée par la FIA présentait une différence de 4,88 kg par rapport à celle qui avait été déclarée en amont.

Lire aussi :

"Ce n'est pas la première fois", assure le directeur de Ferrari. "Cette saison, nous avons été contrôlés au moins dix fois. Donc ce n'est pas la première fois et ça a toujours été correct, mais cette fois-ci il y avait une différence. On déclare une certaine quantité de carburant, que l'on met dans la voiture au départ de la course. La FIA peut parfois essayer de vérifier ce qui a été déclaré en pesant la voiture, en la vidant, puis en la pesant à nouveau pour faire la différence et contrôler."

Mattia Binotto a rappelé que ce processus de vérification aléatoire était parfaitement maîtrisé et connu de toutes les écuries du plateau. Il s'agit de procédures qui ont d'ailleurs été rappelées scrupuleusement aux concurrents par la FIA dès le début de la saison, à travers une Directive Technique dont la clarté est incontestable.

Dans le même temps, un autre facteur a amplifié les suspicions puisque Charles Leclerc et Sebastian Vettel ont été priés d'utiliser un mode d'économie de carburant pendant la majorité de la course, alors que Ferrari se savait dans le viseur de la FIA. Là encore, la Scuderia nie toutefois tout lien de cause à effet et plaide la prudence inhérente à la fiabilité.

"Nous avons connu une défaillance moteur avec Charles à Austin, et nous savions qu'il pouvait y avoir un risque au niveau du kilométrage", insiste Mattia Binotto. "Nous avons dû gérer pour préserver les pneus, au moins les gommes dures, afin de faire un seul arrêt, ce qui n'a pas été le cas. Dans l'ensemble, c'était simplement pour gérer les moteurs, les pneus et la course dans sa globalité."

partages
commentaires
Vettel s'amuse des rumeurs au sujet de sa retraite

Article précédent

Vettel s'amuse des rumeurs au sujet de sa retraite

Article suivant

Honda s'excuse après le problème de Verstappen à Abu Dhabi

Honda s'excuse après le problème de Verstappen à Abu Dhabi
Charger les commentaires
Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
2 août 2021
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021