Ferrari avec deux voitures aux essais hivernaux ?

Selon les informations de Motorsport.com, la Scuderia Ferrari pourrait faire le choix d'adopter une stratégie similaire à celle de Mercedes en 2019, avec une première monoplace pour la première semaine d'essais avant une version Melbourne lors de la seconde.

Ferrari avec deux voitures aux essais hivernaux ?

En 2019, Mercedes avait choisi d'engager lors des quatre premières journées des tests hivernaux une monoplace dont le développement avait été arrêté relativement tôt afin de s'offrir la possibilité de poursuivre le travail à l'usine et d'aligner lors de la seconde semaine une voiture avec un package aéro plus abouti. Ce choix avait permis dans un premier temps de s'assurer par exemple de la fiabilité des pièces et d'évaluer les pneus avant une seconde session consacrée à la performance avec des pièces plus développées et des concepts affinés.

Maranello projetterait visiblement, selon les informations de Motorsport.com, de faire de même pour cette avant-saison 2020. Ainsi, la monoplace qui sera présentée le 11 février, et dont le nom n'est pas encore connu, serait le modèle "standard" utilisé du 19 au 21 février sur le circuit de Barcelone, avant de faire rouler une F1 version Melbourne du 26 au 28 février. 

Lire aussi :

La Scuderia sort d'une saison 2019 décevante. Lors des essais hivernaux, l'équipe dirigée par Mattia Binotto semblait disposer a minima d'une monoplace capable de jouer régulièrement la victoire. Or, c'est Mercedes qui a entamé la saison par une série de succès pendant que Ferrari se perdait aussi bien sur le plan technique que sportif, étant de fait rapidement hors course dans la ruée vers les titres mondiaux. Trois victoires et plusieurs poles intervenues au retour de la trêve estivale, sur des tracés aux caractéristiques variées, ont semblé valider avec retard le fameux concept aérodynamique de la SF90 mais les soupçons sur l'unité de puissance et un manque étonnant de performance dans les derniers GP ont terni la seconde partie de l'année, en plus des problèmes liés à la gestion des pilotes.

L'année 2020 est la dernière de la réglementation actuelle avant le grand chambardement de 2021. Cette stabilité réglementaire s'accompagnera pour la première fois depuis longtemps d'une stabilité pneumatique. Le maintien des pneus 2019 pourrait jouer à l'avantage de Ferrari, qui a mis du temps à comprendre leur fonctionnement lors du dernier exercice et n'aura pas forcément cet apprentissage à faire.

partages
commentaires
Verstappen : "Hamilton n'a pas eu les meilleurs coéquipiers"

Article précédent

Verstappen : "Hamilton n'a pas eu les meilleurs coéquipiers"

Article suivant

Pérez ne voit aucune équipe progresser autant que Racing Point

Pérez ne voit aucune équipe progresser autant que Racing Point
Charger les commentaires
Comment s'est dessinée la victoire d'Ocon au GP de Hongrie Prime

Comment s'est dessinée la victoire d'Ocon au GP de Hongrie

Le Grand Prix de Hongrie 2021 est une course très spéciale qui, sans nul doute, rejoint la liste des plus beaux GP de l'Histoire de la Formule 1. L'événement s'est divisé en trois intrigues, et toutes plongent leurs racines dans le spectaculaire carambolage du premier tour.

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Formule 1
3 août 2021
Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
2 août 2021
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021