Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
11 jours

Ferrari a décidé d'accélérer son développement dès Melbourne

partages
commentaires
Ferrari a décidé d'accélérer son développement dès Melbourne
Par :
10 mai 2019 à 16:44

Au soir de la petite claque prise en Australie, la Scuderia Ferrari a décidé d'accélérer le développement de sa SF90. C'est ce qui a mené à l'introduction prématurée de certaines évolutions depuis deux Grands Prix.

Ferrari a reconnu avoir accéléré son plan de développement, à la fois côté châssis et côté moteur, après le camouflet subi à Melbourne lors du Grand Prix d'ouverture de la saison. Alors que la Scuderia avait affiché de belles promesses lors des essais hivernaux à Barcelone, elle a pris un coup de massue face à Mercedes en Australie, avant que la firme à l'étoile ne signe un total de quatre doublés en quatre courses.

À Bakou, l'écurie italienne a introduit prématurément des évolutions aérodynamiques, complétées par d'autres ce week-end à Barcelone. En Catalogne, la nouvelle unité de puissance fait également son apparition, alors qu'en début de saison le plan défini prévoyait son introduction seulement pour le Grand Prix du Canada.

Lire aussi :

"Quand on prévoit un tel changement dans un planning, il faut évidemment le faire quelques semaines auparavant", explique Mattia Binotto, directeur de Ferrari. "Ce n'est pas quelque chose que nous avons décidé cette semaine. En débutant la saison à Melbourne, nous avons reconnu que ça pourrait être tardif au niveau de la performance par rapport à nos concurrents."  

"Nous avons essayé de redoubler d'efforts pour tous les principaux sujets qui étaient déjà prévus dans le développement. Nous avons cherché des opportunités pour anticiper certains programmes. Nous l'avons déjà fait avec un package aéro à Bakou, qui a été introduit plus tôt que prévu dans le programme initial. Nous l'avons fait ici aussi pour l'unité de puissance. On y parvient en essayant parfois de court-circuiter ou d'intensifier l'activité. Je dois dire que les gens de l'usine, à Maranello, ont travaillé d'arrache-pied, et nous continuons à travailler très dur."

L'arrivée prématurée du nouveau bloc moteur, modifiant le plan mis en place à l'intersaison, pourrait également mettre en péril le respect du quota d'éléments sur l'ensemble de la saison. Mais si l'on peut penser que des pénalités à un moment ou un autre de la saison seront inévitables pour Sebastian Vettel et Charles Leclerc, le clan Ferrari semble encore avoir en tête la possibilité de gérer les pièces habilement pour y échapper. "L'introduction précoce ne signifie pas que nous ne pouvons pas utiliser [le premier moteur] sur certains Grands Prix", rappelle Mattia Binotto. "Ce peut être une option, mais nous espérons ne pas passer à quatre moteurs pour la saison et par pilote."

Pour le moment, les deux pilotes Ferrari sont apparus en retrait derrière les Mercedes à Barcelone, au terme des deux séances d'essais libres, mais la journée de samedi en dira évidemment davantage sur le rapport de force entre les deux écuries. 

Top 5 des EL2

P. Pilote Constructeur Tours Temps
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 35 1'17.284
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 35 1'17.333
3 Monaco Charles Leclerc Ferrari 42 1'17.585
4 Germany Sebastian Vettel Ferrari 41 1'17.673
5 Netherlands Max Verstappen Red Bull 30 1'18.035

Article suivant
Les évolutions fonctionnent mais réclament du temps chez Red Bull

Article précédent

Les évolutions fonctionnent mais réclament du temps chez Red Bull

Article suivant

Photos - Les F1 en piste à Barcelone

Photos - Les F1 en piste à Barcelone
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Espagne
Pilotes Sebastian Vettel Boutique , Charles Leclerc
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Basile Davoine