Ferrari n'a "jamais vraiment développé" la SF21

La Scuderia Ferrari confie avoir consacré très peu de ressources à sa monoplace 2021.

Ferrari n'a "jamais vraiment développé" la SF21

À deux Grands Prix du terme de la saison 2021, il semble que Ferrari ait remporté la bataille pour la troisième place du championnat des constructeurs. La Scuderia compte 39,5 points d'avance sur McLaren, et seul un immense concours de circonstances paraît pouvoir la priver de cette position lucrative en matière de primes de fin d'année.

Lire aussi :

Ce résultat justifie manifestement l'approche de Ferrari en matière de développement, dans un contexte où les châssis sont de toute façon gelés et les opportunités donc limitées à certains éléments aérodynamiques, et où la réglementation 2022 représente un bouleversement technique.

"Nous n'avons jamais vraiment développé la voiture actuelle", explique Mattia Binotto, directeur d'équipe. "Nous avons fait quelques développements au tout début de la saison, et c'est tout. À part l'unité de puissance par la suite, mais en l'occurrence c'était un développement dans l'optique de 2022 : tous nos efforts depuis le tout début de la saison ont toujours été consacrés à la voiture 2022, nous n'avons jamais fait de compromis là-dessus. Alors disons qu'il ne nous est jamais venu à l'esprit à tout moment d'essayer de pénaliser 2022 au profit de 2021."

"Nous savions que nous pourrions nous battre pour la troisième place au début de cette saison, nous savions que ça risquait d'être très serré, mais nous savions que notre principal objectif en 2021 n'était pas la troisième place mais d'essayer d'améliorer tous les détails en tant qu'équipe ; la troisième place n'en est qu'une conséquence. Je pense que si aujourd'hui nous atteignons la troisième place, c'est parce que l'équipe – la manière dont elle travaille lors de différents week-ends – s'est certainement beaucoup améliorée depuis le début de la saison, et pas parce que la voiture elle-même a été développée."

Bien que l'écurie de Maranello soit la plus ancienne et victorieuse en Formule 1, Binotto estime que des progrès étaient nécessaires dans de nombreux domaines – et ont été réalisés.

"Je pense que l'équipe de course a fait beaucoup de progrès depuis le début de la saison, en matière de stratégie, de gestion, de communication avec les pilotes, de compréhension de ce que nous faisons. Elle a beaucoup progressé en matière de gestion des pneus. Depuis le Paul Ricard, l'équipe a développé beaucoup de petits outils et méthodologies pour essayer de mieux faire les choses. Je pense qu'en évaluant l'équipe dans l'ensemble, elle a fait des progrès et c'est super, surtout vis-à-vis de ce que nous ferons en 2022."

"Si je regarde où nous étions l'an dernier, sixièmes, avec peu de points au championnat [131 en 17 Grands Prix contre 297,5 en 20 GP cette année, ndlr], je pense que nous avons tiré le maximum de la réglementation actuelle ; la majeure partie de la voiture avait des opportunités de développement très limitées en 2021. Dans l'ensemble, je pense que l'équipe a fait de très bons progrès avec ce qu'il était possible de faire, et j'en suis ravi car la troisième place est effectivement une belle conséquence de nos efforts", conclut l'Italien.

partages
commentaires

Voir aussi :

Le drapeau jaune en Q3 au Qatar était justifié, selon Masi
Article précédent

Le drapeau jaune en Q3 au Qatar était justifié, selon Masi

Article suivant

Williams "frustré" par ses récentes performances

Williams "frustré" par ses récentes performances
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021
L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient Prime

L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient

L'expansion de la Formule 1 vers de nouveaux territoires n'a pas forcément été accueillie positivement, mais le Moyen-Orient et l'Afrique représentent de nouvelles régions importantes pour le sport automobile. Et les bienfaits commencent déjà à se faire ressentir.

Formule 1
19 nov. 2021