Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
48 jours
09 mai
Prochain événement dans
66 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
97 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
104 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
122 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
139 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
153 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
181 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
188 jours
12 sept.
Course dans
195 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
209 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
213 jours
10 oct.
Course dans
223 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
237 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
244 jours
07 nov.
Course dans
251 jours

Ferrari doute qu'il y ait eu un réel écart de carburant à Abu Dhabi

Selon les informations de Motorsport.com, Ferrari a exprimé des doutes concernant la réalité de l'écart de quantité de carburant constaté par la FIA entre ce qu'il y avait dans le réservoir de Charles Leclerc et sa propre déclaration.

partages
commentaires
Ferrari doute qu'il y ait eu un réel écart de carburant à Abu Dhabi

L'écurie italienne a été sanctionnée de 50'000 euros d'amende à Abu Dhabi après que des contrôles menés par la FIA avant la course ont révélé un écart entre la quantité d'essence déclarée par l'écurie et celle effectivement présente dans le réservoir de la SF90 de Charles Leclerc. Après avoir vérifié ses propres données, la Scuderia assure rester sans réponse quant à cet écart, de près de 5 kg.

La procédure concernant la quantité d'essence dans la monoplace est régie par une directive technique (TD12-19), qui date d'avant le début de saison. Les écuries doivent déclarer la quantité d'essence qu'elles comptent mettre dans leur monoplace (qui doit comprendre les tours de mise en grille, le tour de formation, la course et le tour d'honneur) au moins deux heures avant l'ouverture de la ligne des stands. Ensuite, la FIA procède à des contrôles aléatoires pour vérifier que la déclaration est conforme à la quantité dans les réservoirs.

Lire aussi :

C'est lors d'un de ces contrôles que la différence a été découverte, mais ce n'est qu'à 16h22 heure locale, huit minutes avant l'ouverture de la pitlane en vue du départ de la course, que Ferrari a été notifié. Il était alors trop tard pour procéder à une seconde vérification et une fois que Leclerc avait quitté le garage, il n'y avait plus aucun moyen de prouver au-delà de tout doute la réalité de la différence.

Les commissaires ont tout de même convoqué Ferrari après la course et l'amende a été infligée, dans le cadre d'une infraction au Code Sportif International qui, en son article 12.1.1.i, classe comme une infraction "tout manquement à l’obligation de suivre les instructions des officiels concernés pour la sécurité et le bon déroulement de l’Épreuve". Aucune infraction technique n'a toutefois été caractérisée, puisque l'infraction porte seulement sur le non-respect d'une déclaration, donc rien ne permet d'avancer qu'il ait pu y avoir volonté de contourner la réglementation technique.

Le mystère de l'essence en plus

À l'heure d'écrire ces lignes et selon nos informations, Ferrari ne semble pas toujours convaincu concernant la raison de cet écart, car ses calculs resteraient dans la même veine que la déclaration d'avant-course. La Scuderia ne pense pas avoir commis d'erreur dans sa déclaration et est certaine que la quantité d'essence présente y correspondait. Il semble également qu'une vérification d'après-course se basant sur la quantité restante dans la monoplace ait abondé dans le sens de Maranello.

Lire aussi :

Même si, au vu du nombre de tests effectués depuis le début d'année par la FIA et de la connaissance acquise par les écuries sur le processus, il semble assez improbable que Ferrari ait sciemment pris le risque d'un tel écart, il reste toutefois que tous les autres contrôles effectués par la FIA sur d'autres monoplaces ont montré une conformité entre les déclarations et les quantités d'essence constatées.

Au vu de tous ces éléments, il ne resterait que deux options : soit Ferrari a réellement mis plus d'essence dans le réservoir (volontairement ou involontairement), soit les mesures de la FIA ont été faussées lors de ce contrôle en particulier. Au vu de l'impossibilité de procéder à un second contrôle, cela pourrait bien rester un mystère.

Avec Jonathan Noble 

Accident pour Leclerc, Russell meilleur temps pour finir

Article précédent

Accident pour Leclerc, Russell meilleur temps pour finir

Article suivant

Canal+ annonce des audiences "records" pour la F1 en 2019

Canal+ annonce des audiences "records" pour la F1 en 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Lieu Yas Marina Circuit
Pilotes Charles Leclerc
Équipes Scuderia Ferrari
Auteur Fabien Gaillard
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
13h
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021