Ferrari doute qu'il y ait eu un réel écart de carburant à Abu Dhabi

Selon les informations de Motorsport.com, Ferrari a exprimé des doutes concernant la réalité de l'écart de quantité de carburant constaté par la FIA entre ce qu'il y avait dans le réservoir de Charles Leclerc et sa propre déclaration.

Ferrari doute qu'il y ait eu un réel écart de carburant à Abu Dhabi

L'écurie italienne a été sanctionnée de 50'000 euros d'amende à Abu Dhabi après que des contrôles menés par la FIA avant la course ont révélé un écart entre la quantité d'essence déclarée par l'écurie et celle effectivement présente dans le réservoir de la SF90 de Charles Leclerc. Après avoir vérifié ses propres données, la Scuderia assure rester sans réponse quant à cet écart, de près de 5 kg.

La procédure concernant la quantité d'essence dans la monoplace est régie par une directive technique (TD12-19), qui date d'avant le début de saison. Les écuries doivent déclarer la quantité d'essence qu'elles comptent mettre dans leur monoplace (qui doit comprendre les tours de mise en grille, le tour de formation, la course et le tour d'honneur) au moins deux heures avant l'ouverture de la ligne des stands. Ensuite, la FIA procède à des contrôles aléatoires pour vérifier que la déclaration est conforme à la quantité dans les réservoirs.

Lire aussi :

C'est lors d'un de ces contrôles que la différence a été découverte, mais ce n'est qu'à 16h22 heure locale, huit minutes avant l'ouverture de la pitlane en vue du départ de la course, que Ferrari a été notifié. Il était alors trop tard pour procéder à une seconde vérification et une fois que Leclerc avait quitté le garage, il n'y avait plus aucun moyen de prouver au-delà de tout doute la réalité de la différence.

Les commissaires ont tout de même convoqué Ferrari après la course et l'amende a été infligée, dans le cadre d'une infraction au Code Sportif International qui, en son article 12.1.1.i, classe comme une infraction "tout manquement à l’obligation de suivre les instructions des officiels concernés pour la sécurité et le bon déroulement de l’Épreuve". Aucune infraction technique n'a toutefois été caractérisée, puisque l'infraction porte seulement sur le non-respect d'une déclaration, donc rien ne permet d'avancer qu'il ait pu y avoir volonté de contourner la réglementation technique.

Le mystère de l'essence en plus

À l'heure d'écrire ces lignes et selon nos informations, Ferrari ne semble pas toujours convaincu concernant la raison de cet écart, car ses calculs resteraient dans la même veine que la déclaration d'avant-course. La Scuderia ne pense pas avoir commis d'erreur dans sa déclaration et est certaine que la quantité d'essence présente y correspondait. Il semble également qu'une vérification d'après-course se basant sur la quantité restante dans la monoplace ait abondé dans le sens de Maranello.

Lire aussi :

Même si, au vu du nombre de tests effectués depuis le début d'année par la FIA et de la connaissance acquise par les écuries sur le processus, il semble assez improbable que Ferrari ait sciemment pris le risque d'un tel écart, il reste toutefois que tous les autres contrôles effectués par la FIA sur d'autres monoplaces ont montré une conformité entre les déclarations et les quantités d'essence constatées.

Au vu de tous ces éléments, il ne resterait que deux options : soit Ferrari a réellement mis plus d'essence dans le réservoir (volontairement ou involontairement), soit les mesures de la FIA ont été faussées lors de ce contrôle en particulier. Au vu de l'impossibilité de procéder à un second contrôle, cela pourrait bien rester un mystère.

Avec Jonathan Noble 

partages
commentaires
Accident pour Leclerc, Russell meilleur temps pour finir

Article précédent

Accident pour Leclerc, Russell meilleur temps pour finir

Article suivant

Canal+ annonce des audiences "records" pour la F1 en 2019

Canal+ annonce des audiences "records" pour la F1 en 2019
Charger les commentaires
Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
2 août 2021
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021