Ferrari a également signé les nouveaux Accords Concorde

La Scuderia Ferrari est la deuxième écurie du plateau à annoncer avoir accepté et signé les nouveaux Accords Concorde.

Ferrari a également signé les nouveaux Accords Concorde

Quelques heures après McLaren, c'est au tour de Ferrari d'annoncer officiellement avoir signé les nouveaux Accords Concorde. L'écurie italienne fait savoir qu'elle a paraphé "les deux accords qui régiront la participation de la Scuderia au Championnat du monde de Formule 1 de 2021 à 2025". 

En toute logique, les annonces successives de la part des écuries devraient s'enchaîner au fil des jours, pour celles qui communiqueront officiellement sur le sujet. C'est une fois que toutes les écuries auront signé les Accords Concorde que ceux-ci entreront en vigueur pour la prochaine période, alors que la mouture actuelle prendra fin à l'issue de la saison. 

Lire aussi :

Le fait que Ferrari s'engage à les signer est un signal fort, sachant la position parfois réfractaire de l'écurie italienne et sa capacité à peser sur les négociations. La structure de Maranello a souvent brandi la menace d'un retrait, mais elle sera une nouvelle fois au rendez-vous de la F1 pour la prochaine ère, comme elle l'est depuis des dizaines d'années en tant qu'équipe la plus ancienne du plateau. 

Les nouveaux Accords Concorde définissent le cadre réglementaire, administratif et de gouvernance de la Formule 1. Ils régissent également les nombreux aspects commerciaux et l'entente financière entre chaque écurie et la discipline, notamment pour ce qui concerne la redistribution des primes. 

"Nous sommes satisfaits d'avoir signé ce qui est communément appelé les Accords Concorde, qui vont réglementer la Formule 1 lors des cinq prochaines années", annonce Louis Camilleri, président de Ferrari. "C'est une étape importante pour assurer la stabilité et la croissance de notre sport. Nous sommes convaincus que la collaboration avec la FIA et Liberty Media peut rendre la Formule 1 encore plus attractive et spectaculaire, tout en préservant son statut de challenge technologique ultime. La course est dans l'ADN de Ferrari, et ce n'est pas une coïncidence si la Scuderia est la seule écurie à avoir participé à chaque édition du Championnat du monde de Formule 1 de la FIA, devenant une partie intégrante et essentielle de son succès, aujourd'hui comme dans le passé et surtout à l'avenir."

Sous l'impulsion de Liberty Media, les nouveaux Accords Concorde visent à rendre la F1 plus concurrentielle avec un resserrement des performances mais aussi à travers un système économique plus juste.

"Nous sommes satisfaits que Ferrari soit signataire des nouveaux Accords Concorde, accords trilatéraux qui assurent un avenir stable au Championnat du monde de Formule 1 de la FIA", se réjouit Jean Todt, président de la FIA. "Il s'agit de la catégorie reine du sport automobile et il est naturel que l'écurie la plus victorieuse de l'Histoire de cette compétition, dont elle a toujours été un protagoniste, continue de l'être pendant de nombreuses années à venir."

"La Scuderia Ferrari et la Formule 1 vont de pair depuis 1950 et nous sommes heureux que cette relation continue pour longtemps, car elle fait partie de l'ADN de ce sport", ajoute Chase Carey, PDG de la F1. "Au moment de définir les nouveaux Accords Concorde, nous avons pu apprécier le rôle constructif de Ferrari, qui a toujours eu pour but de rendre la catégorie reine du sport automobile plus forte, plus juste et plus viable. Le cadre est désormais posé pour que nous travaillions ensemble afin d'assurer que la Formule 1 soit encore plus spectaculaire et attractive pour les centaines de millions de fans qui adorent ce sport dans le monde entier."

partages
commentaires
McLaren a signé les nouveaux Accords Concorde

Article précédent

McLaren a signé les nouveaux Accords Concorde

Article suivant

Williams signe des Accords Concorde "d'une importance vitale"

Williams signe des Accords Concorde "d'une importance vitale"
Charger les commentaires
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021