Ferrari éloigne les curieux lors d'essais (très) privés à Monza

Ferrari a organisé une courte séance d'essais à Monza, dans des conditions suscitant la curiosité quant à ses futures évolutions.

Ferrari éloigne les curieux lors d'essais (très) privés à Monza
Charger le lecteur audio

Ferrari a pris la piste à Monza ce vendredi pour une journée de tournage qui s'est déroulée à huis clos. Des tests qui attisent inévitablement la curiosité, à une semaine du Grand Prix d'Espagne où la Scuderia a prévu de se présenter avec des évolutions sur sa F1-75.

Compte tenu de ce roulage très exceptionnel, qui n'est pas dans les habitudes de Ferrari en cours de saison, l'écurie a également fait appel à un renforcement de la sécurité autour du circuit afin d'empêcher les tifosi d'y accéder. Des barrières ont été installées au niveau des routes desservant l'Autodromo Nazionale di Monza, d'où une photo espion (ci-dessus) a tout de même émergé, montrant partiellement la F1-75 aux mains de Charles Leclerc.

Il était strictement impossible d'accéder au circuit de Monza vendredi.

Il était strictement impossible d'accéder au circuit de Monza vendredi.

Officiellement, le leader du championnat était au volant ce matin pour un tournage promotionnel, comme l'autorise le règlement à deux reprises dans la saison pour chaque écurie. Le besoin de nouvelles images est évident pour Ferrari, qui s'est séparé de son sponsor russe Kaspersky en raison de la guerre en Ukraine. La première des deux journées de tournage promotionnel avait été organisée par la Scuderia à Barcelone, avant les premiers essais hivernaux, et à l'époque la marque russe figurait encore sur la monoplace.

Il convient de rappeler qu'un tel roulage est strictement encadré, à savoir limité à 100 km avec des pneus de démonstration. Néanmoins, Ferrari pourrait bien avoir saisi l'occasion pour tester des nouveautés et collecter des données importantes en piste au cours des 17 tours de circuit qui lui étaient alloués.

Après un excellent début de saison, ponctué de deux victoires et lui permettant d'occuper la tête dans les deux championnats, Ferrari n'a pas caché son intention d'introduire ses premières évolutions majeures à Barcelone. Le tout alors que, lors des deux derniers Grands Prix, Red Bull a pris l'avantage. À Maranello, on estimait après Miami accuser un retard moyen de deux dixièmes au tour sur l'écurie de Milton Keynes.

Les modifications apportées par Ferrari à sa monoplace devraient se concentrer sur la réduction de la traînée et du poids, ce qui pourrait passer par un nouvel aileron arrière et par des évolutions touchant les pontons et le plancher. La photo volée à Monza ne permet pas de distinguer le moindre changement, même si l'on peut remarquer que le DRS est de couleur grise, tendant à confirmer qu'il s'agit d'un nouvel élément.

Pour ce qui est du poids, Ferrari chercherait à gagner jusqu'à 700 grammes en retirant un film transparent utilisé sur sa livrée, toujours dans le but de se rapprocher du poids minimum réglementaire fixé en début de saison à 798 kg. Ce changement serait bénéfique tout en étant peu ressenti sur le plan esthétique, car la couleur de la monoplace ne serait affectée que dans certaines conditions de luminosité bien spécifiques.

Avec Franco Nugnes et Jonathan Noble

Lire aussi :

partages
commentaires
Albon : "Pas de la chance" mais une stratégie "optimiste"
Article précédent

Albon : "Pas de la chance" mais une stratégie "optimiste"

Article suivant

Malgré le peu de spectacle, Miami restera un incontournable

Malgré le peu de spectacle, Miami restera un incontournable
Charger les commentaires