Ferrari et Red Bull portent plainte contre Mercedes

C’est une grosse polémique qui vient de naître en marge du Grand Prix de Monaco, où la politique prend malheureusement bien souvent le dessus sur l’action en piste (comme on s’en souvient avec les soupçons de détournement des règles techniques par...

C’est une grosse polémique qui vient de naître en marge du Grand Prix de Monaco, où la politique prend malheureusement bien souvent le dessus sur l’action en piste (comme on s’en souvient avec les soupçons de détournement des règles techniques par Red Bull la saison passée avec la présence d’orifices bannis par la FIA).

Cette fois, c’est Mercedes qui est dans le collimateur de la Fédération Internationale de l’Automobile, suite à un dépôt de plainte officiel de Red Bull et Ferrari contre l’équipe de Brackley. En cause, un test de roulage secret effectué par l’équipe suite au Grand Prix d’Espagne, à la demande de Pirelli. Mercedes aurait roulé trois jours, engrangeant un total de 1000 kilomètres, dans la foulée de l’épreuve catalane, rapporte le magazine Autosport.

Les tests en cours de saison sont formellement interdits, sauf s’ils concernent des essais en ligne droite pour des besoins aérodynamiques. La seule autre tolérance concernant un roulage en dehors des weekends de GP concerne le tournage de spots promotionnels, ou avec une monoplace datant d’au moins 2010.

Ferrari avait elle aussi réalisé un test à la demande de Pirelli au cours de la saison, après le GP de Bahreïn. La monoplace utilisée avait cependant été une auto de la saison 2010, dans le but de favoriser le développement des pneus et non celui de l’équipe.

Le sujet sera examiné par les commissaires sportifs après le GP de Monaco.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités