Ferrari évalue un système d'injection radical

Ferrari a peut-être déjà été la surprise des essais hivernaux dès la première semaine, avec le rythme et la fiabilité de la SF70H, mais le plus gros développement pourrait être encore à venir.

Jusqu'à présent, la SF70H a semblé convenir à Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel en matière de rapidité et de comportement. Néanmoins, c'est peut-être du côté du moteur que Ferrari pourrait encore disposer d'une grande marge de progression. La Scuderia évaluerait actuellement un système d'injection à "double point d'ancrage" qui pourrait lui permettre de gagner en performance au cours de la saison.

La semaine dernière, Ferrari a réussi à boucler les quatre premiers jours d'essais avec une seule unité de puissance. Haas F1, son écurie cliente, a également utilisé un seul bloc moteur pour ce roulage, preuve de la bonne fiabilité apparente. Team principal de l'écurie américaine, Günther Steiner a d'ailleurs souligné les progrès "incroyables" de Ferrari avec son unité de puissance 2017.

Baptisé 062, ce nouveau groupe propulseur est donc prometteur, mais les ingénieurs du département moteur de Maranello travaillent déjà sur une solution technique novatrice, qui pourrait apporter un gain de performance important plus tard dans la saison.

Injecteur à double ancrage

La communication de la Scuderia est extrêmement verrouillée depuis l'intersaison, sous les ordres du président Sergio Marchionne, qui veut que ses hommes travaillent sereinement. Néanmoins, des fuites permettent de savoir que la concentration se porte sur un nouveau type d'injecteur, qui posséderait un double point d'ancrage. 

La double injection est interdite par le Règlement Technique de la Formule 1, mais ce système de double point d'ancrage peut apporter un bénéfice similaire, puisqu'il permet une ouverture et une fermeture bien plus précises de l'aiguille de l'injecteur. Cela réduirait la possibilité de voir un excès de carburant entrer dans la chambre de combustion. Avec ce système actuellement à l'étude, il y aurait un gain de puissance tout en ayant une consommation moins importante : la clé pour être performant depuis le début de l'ère des V6 turbo hybrides.

Pour le moment, cette nouvelle technologie n'a pas encore été testée en piste, puisque Ferrari a utilisé une version standard de sa nouvelle unité de puissance à Barcelone, la semaine dernière. Si le travail à l'usine s'avère concluant, cela pourrait être le cas prochainement.

Combattre la traînée

Le nouveau règlement pour 2017 a mis l'accent sur les modifications aérodynamiques, entraînant une augmentation importante de la traînée. Il est donc nécessaire d'avoir une motorisation encore plus performante qu'auparavant pour lutter contre ce phénomène.

Cette année, les équipes peuvent utiliser 5 kg de carburant supplémentaires en course, mais le fait d'avoir une consommation plus efficace reste un point déterminant pour prendre l'avantage sur la concurrence. Si l'on garde à l'esprit que 10 kg sur une F1 se traduisent en piste par trois dixièmes de seconde au tour, il est possible de progresser de manière considérable en améliorant la consommation. 

Veste souple Scuderia Ferrari 2016
Veste souple Scuderia Ferrari, sur Motorstore.com
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités
Tags injection, maranello, moteur, scuderia