Ferrari va lancer la "1re étape" de son développement à Bakou

La Scuderia Ferrari disposera en Azerbaïdjan de "quelques évolutions" dans le cadre de la "première étape" du développement de la SF90.

Ferrari va lancer la "1re étape" de son développement à Bakou

Ferrari n'a pas réussi à faire mieux que deux troisièmes places lors des trois premiers Grands Prix de la saison 2019 et la pression commence donc à se faire sentir dans les rangs de la Scuderia, qui a connu à la fois des problèmes de performance (Australie, Chine) et de fiabilité (Bahreïn). Au contraire, Mercedes a pris 130 des 132 points possibles grâce à trois doublés, disposant d'une avance de 57 unités au classement constructeurs.

La philosophie aérodynamique de la SF90 a été remise en question après ces débuts difficiles, notamment par le Champion du monde 2016 Nico Rosberg, tout comme l'absence d'évolutions par rapport à une W10 qui a déjà connu plusieurs modifications. Cependant, le team principal Mattia Binotto a expliqué que Ferrari allait "apporter quelques évolutions à Bakou", dans le cadre de "la première étape du développement de la SF90".

Lire aussi :

"Au sortir de trois courses qui ne se sont assurément pas passées comme nous le voulions, ce GP est un autre moment important pour nous. Nous nous sommes bien préparés pour, en analysant les données acquises jusqu'ici, en nous penchant sur les domaines où nous pouvons progresser et en travaillant pour adapter les réglages de la voiture et la gestion de l'unité de puissance aux caractéristiques de la piste."

Ces évolutions sont le résultat d'un travail qui a commencé avant le premier Grand Prix. La Ferrari a prouvé être une monoplace rapide en ligne droite bien qu'en déficit de vitesse dans les virages par rapport à la Mercedes. Ces caractéristiques pourraient trouver à Bakou un terrain favorable puisque les premier et dernier secteurs sont principalement constitués de longues pleines charges, entourant une seconde portion tortueuse dans la vieille ville.

"Un des grands challenges à Bakou est de trouver le bon niveau aérodynamique pour avoir une bonne adhérence dans les virages lents mais également pour être assez rapide dans les lignes droites où nous passons beaucoup de temps à fond. Ce n'est pas un compromis facile", a pour sa part expliqué Sebastian Vettel.

partages
commentaires
Kubica : Les problèmes de Williams ne dépendent pas que de Lowe
Article précédent

Kubica : Les problèmes de Williams ne dépendent pas que de Lowe

Article suivant

Hamilton est le seul pilote au niveau de Senna, selon Berger

Hamilton est le seul pilote au niveau de Senna, selon Berger
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021