Ferrari explique les problèmes au stand de Charles Leclerc

La Scuderia Ferrari a fourni des informations supplémentaires sur les problèmes d'unité de puissance qui ont retardé Charles Leclerc au GP de Belgique et eu un impact sur la stratégie de Sebastian Vettel.

Au moment de la sortie du Safety Car lors du GP de Belgique 2020 de F1, Charles Leclerc a été appelé au stand pour changer de pneus, comme une grande partie du peloton. Le Monégasque a alors été prévenu que l'arrêt serait long car il fallait réinjecter de l'air dans le système pneumatique dans la Ferrari SF1000, une procédure pour laquelle les écuries s'entraînent.

Lire aussi :

"Les deux pilotes étaient très près du virage 17 et donc proches de l'entrée des stands", a déclaré le responsable de la stratégie de la Scuderia, Iñaki Rueda. "Idéalement, nous voulions les faire rentrer dans le même tour et faire un double arrêt, comme nous l'avions fait lors de la seconde course à Silverstone."

"Cependant, il y avait un facteur inconnu à prendre en compte, à savoir le fait que le système de valve pneumatique de la voiture de Charles utilisait trop d'air. Son arrêt devait donc être plus long, car le remplissage du système ajoute normalement trois secondes."

"Les moteurs de F1 utilisent de l'air pour actionner les soupapes qui, comme c'est le cas avec le carburant, peuvent parfois consommer plus que la normale. La bouteille d'air de la voiture peut être remplie en la raccordant au système d'air comprimé et, dans le cas de la SF1000, le connecteur se trouve sur le côté gauche."

"C'est pourquoi à la télévision, nous avons vu un mécanicien fixer à la voiture une sorte de prise avec une bouteille d'air comprimé. Ces choses arrivent de temps en temps et nous pratiquons ces procédures au cours du week-end de course."

Lire aussi :

Dans ces conditions, Vettel risquait de perdre du temps derrière son équipier au stand en cas de double arrêt. "Un double arrêt aurait pénalisé Sebastian", a ajouté Rueda. "C'est pourquoi il est resté en piste un tour supplémentaire. Charles a donc perdu une place au profit de [Kimi] Räikkönen à cause du remplissage d'air, si bien que Seb s'est retrouvé devant son coéquipier."

"Nous avons mis des durs aux deux voitures en pensant que c'était la meilleure option à ce moment-là pour avoir une course à un seul arrêt. Mais nous ne savions pas – et les autres équipes non plus – comment ce composé allait tenir le coup jusqu'à la fin. Seb a fait une course assez solitaire jusqu'au drapeau à damier, en espérant que ceux qui le précédaient souffriraient d'une baisse de performance ou feraient un second arrêt."

"Malheureusement, aucun de ces deux scénarios ne s'est produit. Avec Charles, nous avons également eu le problème d'air, car sa consommation a de nouveau augmenté, mais pas énormément. Dans la position dans laquelle il se trouvait, un deuxième arrêt semblait possible, à la fois pour profiter d'un jeu de mediums neufs et aussi pour éviter le risque d'avoir un problème d'air dans les derniers tours."

partages
commentaires
Hamilton : "Ce n'est pas notre faute" si les courses sont ennuyeuses

Article précédent

Hamilton : "Ce n'est pas notre faute" si les courses sont ennuyeuses

Article suivant

Ricciardo et les réglages qui ont transformé la Renault

Ricciardo et les réglages qui ont transformé la Renault
Charger les commentaires
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021