Ferrari veut une femme dans sa Driver Academy

Ferrari a l'intention de recruter une femme au sein de son programme de jeunes pilotes dans un avenir proche.

Ferrari veut une femme dans sa Driver Academy

Dans l'Histoire de la Formule 1, seules deux femmes ont déjà pris le départ d'un Grand Prix, Maria Teresa de Filippis et Lella Lombardi ; aucune n'a été engagée en tant que titulaire depuis Giovanna Amati, qui n'est jamais parvenue à se qualifier, en 1992. Il paraît peu probable que la situation évolue prochainement, malgré le rôle de pilote d'essais de Tatiana Calderón chez Alfa Romeo – la Colombienne n'a aucun point de Super Licence à son actif – et la présence de Jamie Chadwick, championne W Series en titre, dans le programme de jeunes pilotes Williams.

Lire aussi :

Fondée en 2009, la Ferrari Driver Academy a vu 20 pilotes passer dans ses rangs, dont neuf actuellement, mais aucun d'entre eux n'est une femme. Pour Mattia Binotto, directeur de la Scuderia, il faut que cela change.

"La Driver Academy est un investissement important pour nous. Charles [Leclerc] en est le meilleur exemple. Nous devons trouver la nouvelle génération de talents pour Ferrari", déclare Binotto. "L'académie recherche également des femmes pour l'avenir. Les femmes devraient faire partie de la Ferrari Driver Academy. C'est quelque chose sur quoi nous travaillons actuellement pour en faire une réalité très bientôt."

"J'espérerais évidemment que ce pilote vienne de W Series", renchérit Catherine Bond Muir, PDG de ce championnat de niveau F3 réservé aux femmes. "Je sais que Ferrari s'est fait critiquer sur les réseaux sociaux [pour avoir exprimé le souhait de recruter une femme, ndlr], mais nous devons tous nous rappeler qu'il y a un an, il n'y avait pas beaucoup de femmes impliquées en sport auto à un haut niveau. Si l'on regarde le temps que vous passiez à parler des femmes en sport auto, c'était largement moindre qu'aujourd'hui. Je pense que c'est ce qu'il faut applaudir."

Catherine Bond Muir, PDG W Series

"Ce qui est en train de se produire, c'est que toutes les femmes sont sur une pente ascendante en sport automobile. Je crois que Ferrari s'efforce d'y contribuer. Je doute que ce ne soit qu'un plan marketing, je pense qu'ils veulent vraiment, sincèrement, voir s'ils peuvent mener une femme en F1."

Lire aussi :

La compétition W Series s'apprête en tout cas à connaître sa deuxième saison en 2020, après une première campagne dominée par un quintet composé de Jamie Chadwick, Beitske Visser, Alice Powell, Marta García et Emma Kimiläinen. Cette seconde année est abordée dans un contexte différent, avec la perspective de points de Super Licence accordés à celles qui la concluront en tête – 15 points pour la championne et 12 à sa dauphine, pour un barème complet de 15-12-10-7-5-3-2-1.

"Ce que nous avons fait lors de la première saison, c'est donner davantage d'expérience à 20 pilotes, avec beaucoup de coaching pour améliorer leurs compétences", poursuit Bond Muir. "Espérons pouvoir continuer à le faire pour la deuxième année. Ce qui commence également à se produire, c'est qu'un grand nombre de marques et championnats commencent à s'intéresser de près à nos pilotes. Je pense donc que nous commençons déjà à atteindre nos objectifs."

"Nous sommes plus proches de permettre aux femmes d'arriver en F1, et au terme de notre deuxième saison, notre championne aura 15 points de Super Licence qui vont l'aider. Mais cette championne devra rejoindre un autre championnat, avec l'espoir d'y obtenir des points de Super Licence également."

partages
commentaires
Racing Point voit un "grand potentiel" chez Stroll

Article précédent

Racing Point voit un "grand potentiel" chez Stroll

Article suivant

Pirelli savait quel problème touchait Haas, mais ne pouvait rien dire

Pirelli savait quel problème touchait Haas, mais ne pouvait rien dire
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021