Ferrari veut une femme dans sa Driver Academy

Ferrari a l'intention de recruter une femme au sein de son programme de jeunes pilotes dans un avenir proche.

Ferrari veut une femme dans sa Driver Academy

Dans l'Histoire de la Formule 1, seules deux femmes ont déjà pris le départ d'un Grand Prix, Maria Teresa de Filippis et Lella Lombardi ; aucune n'a été engagée en tant que titulaire depuis Giovanna Amati, qui n'est jamais parvenue à se qualifier, en 1992. Il paraît peu probable que la situation évolue prochainement, malgré le rôle de pilote d'essais de Tatiana Calderón chez Alfa Romeo – la Colombienne n'a aucun point de Super Licence à son actif – et la présence de Jamie Chadwick, championne W Series en titre, dans le programme de jeunes pilotes Williams.

Lire aussi :

Fondée en 2009, la Ferrari Driver Academy a vu 20 pilotes passer dans ses rangs, dont neuf actuellement, mais aucun d'entre eux n'est une femme. Pour Mattia Binotto, directeur de la Scuderia, il faut que cela change.

"La Driver Academy est un investissement important pour nous. Charles [Leclerc] en est le meilleur exemple. Nous devons trouver la nouvelle génération de talents pour Ferrari", déclare Binotto. "L'académie recherche également des femmes pour l'avenir. Les femmes devraient faire partie de la Ferrari Driver Academy. C'est quelque chose sur quoi nous travaillons actuellement pour en faire une réalité très bientôt."

"J'espérerais évidemment que ce pilote vienne de W Series", renchérit Catherine Bond Muir, PDG de ce championnat de niveau F3 réservé aux femmes. "Je sais que Ferrari s'est fait critiquer sur les réseaux sociaux [pour avoir exprimé le souhait de recruter une femme, ndlr], mais nous devons tous nous rappeler qu'il y a un an, il n'y avait pas beaucoup de femmes impliquées en sport auto à un haut niveau. Si l'on regarde le temps que vous passiez à parler des femmes en sport auto, c'était largement moindre qu'aujourd'hui. Je pense que c'est ce qu'il faut applaudir."

Catherine Bond Muir, PDG W Series

"Ce qui est en train de se produire, c'est que toutes les femmes sont sur une pente ascendante en sport automobile. Je crois que Ferrari s'efforce d'y contribuer. Je doute que ce ne soit qu'un plan marketing, je pense qu'ils veulent vraiment, sincèrement, voir s'ils peuvent mener une femme en F1."

Lire aussi :

La compétition W Series s'apprête en tout cas à connaître sa deuxième saison en 2020, après une première campagne dominée par un quintet composé de Jamie Chadwick, Beitske Visser, Alice Powell, Marta García et Emma Kimiläinen. Cette seconde année est abordée dans un contexte différent, avec la perspective de points de Super Licence accordés à celles qui la concluront en tête – 15 points pour la championne et 12 à sa dauphine, pour un barème complet de 15-12-10-7-5-3-2-1.

"Ce que nous avons fait lors de la première saison, c'est donner davantage d'expérience à 20 pilotes, avec beaucoup de coaching pour améliorer leurs compétences", poursuit Bond Muir. "Espérons pouvoir continuer à le faire pour la deuxième année. Ce qui commence également à se produire, c'est qu'un grand nombre de marques et championnats commencent à s'intéresser de près à nos pilotes. Je pense donc que nous commençons déjà à atteindre nos objectifs."

"Nous sommes plus proches de permettre aux femmes d'arriver en F1, et au terme de notre deuxième saison, notre championne aura 15 points de Super Licence qui vont l'aider. Mais cette championne devra rejoindre un autre championnat, avec l'espoir d'y obtenir des points de Super Licence également."

partages
commentaires
Les W Series arrivent en lever de rideau de la F1

Article précédent

Les W Series arrivent en lever de rideau de la F1

Article suivant

ROKiT réaffirme son engagement en Formule E et en W Series

ROKiT réaffirme son engagement en Formule E et en W Series
Charger les commentaires
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021