Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
40 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
52 jours
09 mai
Prochain événement dans
58 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
97 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
114 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
131 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
145 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
173 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
180 jours
12 sept.
Course dans
187 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
201 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
205 jours
10 oct.
Course dans
215 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
230 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
237 jours
07 nov.
Course dans
244 jours

Ferrari a trop de jeunes prêts pour la F1... mais ne s'en plaint pas !

Sur le marché des transferts pour la saison 2021 de Formule 1, tous les jeunes pilotes Ferrari ne pourront pas forcément trouver de baquet. C'est le moindre des problèmes de la Scuderia.

Ferrari a trop de jeunes prêts pour la F1... mais ne s'en plaint pas !

Les membres de la Ferrari Driver Academy sont déjà trois à avoir ou être éligibles à la Super Licence – Mick Schumacher, Robert Shwartzman et Marcus Armstrong – et Callum Ilott devrait les rejoindre sous peu. Armstrong n'est pas vraiment candidat à un baquet dans l'élite pour l'an prochain, sa première campagne dans l'antichambre de la Formule 1 se passant relativement mal : après deux podiums lors des quatre premières courses, le pilote ART Grand Prix n'a marqué que quatre points sur les 16 suivantes.

En revanche, les redoublants Schumacher et Ilott sont en tête du championnat de Formule 2 avec 191 et 169 points au compteur respectivement, et le rookie Shwartzman n'est pas loin derrière, cinquième avec 140 unités malgré un zéro pointé sur les quatre dernières épreuves en date. Tous trois ont de légitimes ambitions de F1 pour 2021, et Ferrari a désormais des décisions compliquées à prendre. Un baquet Alfa Romeo est réservé aux protégés de la Scuderia, actuellement occupé par Antonio Giovinazzi, tandis que les volants Haas sont actuellement disponibles – et très convoités.

"Ce n'est pas un casse-tête, c'est un bon problème à avoir", relativisait Laurent Mekies, directeur sportif Ferrari et directeur de la Ferrari Driver Academy, juste avant les courses de Sotchi. "C'est le genre de problème que l'on veut avoir."

"Les pilotes font du très bon travail. Mick et Callum progressent de manière significative par rapport à l'an dernier, et ils mènent confortablement le championnat. Robert, pour sa première année, est d'emblée plus ou moins au niveau de ces gars. Nous sommes donc très contents des performances de ces trois-là. C'est certainement un peu plus difficile pour Marcus et pour Giuliano [Alesi, 17e avec huit points pour sa deuxième saison en F2, ndlr]. Mais en ce qui concerne les trois premiers, nous sommes très contents."

Robert Shwartzman, Prema Racing, devance Callum Ilott, UNI-VIRTUOSI, et Mick Schumacher, Prema Racing

"Cela n'est pas un casse-tête, cela nous donne beaucoup de stabilité et d'options pour l'avenir. C'est exactement pour ça que nous avons la FDA. Nous sommes donc évidemment conscients que promouvoir trois pilotes qui atteignent la position nécessaire presque en même temps n'est pas toujours possible. Mais je pense que nous avons les outils nécessaires pour leur donner l'opportunité d'exprimer leur potentiel du mieux possible, que ce soit aujourd'hui en F2, peut-être en essais demain ou un peu plus l'an prochain, ou l'année après ça. C'est notre objectif, construire le programme de manière à leur permettre de s'exprimer au mieux."

"Nous ne les confrontons pas les uns aux autres, nous voulons nous assurer qu'ils poursuivent leur développement, car en fin de compte, et nous l'avons vu avec Charles et de nombreux autres pilotes exceptionnels, il est question de développement. Et ce développement ne s'arrête certainement pas quand on est aux portes de la F1. Ce n'est que le deuxième chapitre. Nous devons donc nous assurer de les soutenir dans ce développement, et c'est avec ça à l'esprit que nous concevons nos programmes et que nous prévoyons les prochaines semaines pour eux, pour nous assurer de les mettre dans la bonne atmosphère afin qu'ils s'expriment."

Mekies a par ailleurs indiqué que ces trois jeunes loups pourraient être évalués lors des essais réservés aux jeunes pilotes à Abu Dhabi, mais ceux-ci n'auront lieu qu'au mois de décembre. Ainsi, l'on a appris depuis lors que Schumacher, Ilott et Shwartzman allaient tous trois avoir droit à une séance d'Essais Libres 1, les deux premiers dès le mois d'octobre au Nürburgring, le troisième à Abu Dhabi. Ils vont s'y préparer en faisant leurs gammes à Fiorano au volant de la Ferrari SF71H de 2018.

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Gasly chez Red Bull ou AlphaTauri : "Les deux options sont bonnes"

Article précédent

Gasly chez Red Bull ou AlphaTauri : "Les deux options sont bonnes"

Article suivant

Grosjean : Haas a "moins de pièces neuves" que d'habitude

Grosjean : Haas a "moins de pièces neuves" que d'habitude
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , FIA F2
Pilotes Mick Schumacher , Callum Ilott , Giuliano Alesi , Robert Shwartzman , Marcus Armstrong
Équipes Ferrari
Auteur Benjamin Vinel
Volkswagen en F1 : les raisons d'y croire (enfin) Prime

Volkswagen en F1 : les raisons d'y croire (enfin)

Pour la troisième fois en moins de dix ans, le groupe Volkswagen flirte sérieusement avec la Formule 1. Et cette fois-ci, les chances de voir le géant allemand concrétiser son projet paraissent plus élevées que jamais.

Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte" Prime

Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte"

Le lancement de la nouvelle Formule 1 d'Aston Martin était l'un des événements les plus attendus de l'intersaison, les fans se demandant quel serait le look de l'AMR21.

Formule 1
7 mars 2021
Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance Prime

Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance

Après avoir produit une voiture en progrès mais manqué les points l'an passé, Williams débute l'ère Dorilton Capital avec la FW43B et avec comme objectif de grimper dans la hiérarchie de la F1 dès 2021.

Formule 1
6 mars 2021
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Formule 1
4 mars 2021
Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021