Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
47 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
54 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
68 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
82 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
96 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
103 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
117 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
131 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
138 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
152 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
159 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
173 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
187 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
215 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
222 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
236 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
243 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
257 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
271 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
278 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
292 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
306 jours

Ferrari défend son choix d'avoir laissé Vettel gagner à Singapour

partages
commentaires
Ferrari défend son choix d'avoir laissé Vettel gagner à Singapour
Par :
27 déc. 2019 à 08:00

Le directeur de Ferrari en Formule 1, Mattia Binotto, croit qu'offrir la victoire à Sebastian Vettel au Grand Prix de Singapour pour booster son moral et sa confiance dans l'écurie était la bonne chose à faire.

Lors de l'épreuve de Singapour, Sebastian Vettel était troisième derrière le leader Charles Leclerc et Lewis Hamilton. L'Allemand a cependant été le premier à être appelé à son stand, bénéficiant alors d'un undercut décisif sur Hamilton et son équipier, ce dernier s'étant arrêté un tour plus tard et n'ayant pu que constater avec amertume que la Ferrari #5 était désormais en tête et aller y rester jusqu'au terme de l'épreuve. La Scuderia a en effet fait le choix de ne pas demander au quadruple Champion du monde de rendre la place.

Binotto a expliqué que Vettel était un "pilote clé", "au centre de notre projet" et que mettre fin à sa longue disette de victoires tout en démontrant que l'écurie souhaitait privilégier le travail d'équipe allait l'aider. "Il a été mal à l'aise avec la voiture au début de la saison, clairement au niveau de l'instabilité au freinage", a ajouté le technicien italo-suisse. "Je pense que le défi [représenté par Leclerc] pour lui a été une bonne référence également, parce qu'avoir un équipier aussi rapide lui a donné des migraines."

Lire aussi:

"Pour s'améliorer, il est toujours très analytique. Il aborde l'exercice sans être émotif, il regarde les données, pour comparer les secteurs, en regardant où il est plus lent ou plus rapide. Lors de la première partie de la saison, il a été mis sous beaucoup de pression. Je pense qu'il a très bien réagi lors la seconde moitié. La victoire à Singapour a été clé pour lui, pas seulement pour la victoire en elle-même, mais pour la confiance dans l'équipe. Il savait qu'il pouvait compter sur l'équipe pour aider, si nécessaire. Mais je pense que c'était une bonne chose, c'était le bon choix et le moment pour le laisser gagner."

En seconde partie de saison, globalement, l'amélioration de la Ferrari a certes offert à Leclerc ses premiers succès ainsi que quatre pole positions consécutives entre la Belgique et la Russie mais Vettel a également profité d'une SF90 dont les caractéristiques de virage l'ont aidé à mieux se qualifier, avec en point d'orgue une pole à Suzuka. "Quand il a eu plus confiance en la voiture, je pense qu'il a été très rapide. Et si vous regardez son rythme de course, il est très similaire à celui de Charles, qui a plutôt été plus rapide en qualifs. Donc je dirais bravo à lui pour la seconde partie de la saison, bien joué pour la manière dont il a réagi après une première moitié pas facile."

Article suivant
Bilan 2019 - Une saison et deux visages pour le quadra Räikkönen

Article précédent

Bilan 2019 - Une saison et deux visages pour le quadra Räikkönen

Article suivant

Pourquoi Sainz est devenu le "Smooth Operator" chez McLaren

Pourquoi Sainz est devenu le "Smooth Operator" chez McLaren
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Scuderia Ferrari
Auteur Fabien Gaillard