Ferrari défend son choix d'avoir laissé Vettel gagner à Singapour

Le directeur de Ferrari en Formule 1, Mattia Binotto, croit qu'offrir la victoire à Sebastian Vettel au Grand Prix de Singapour pour booster son moral et sa confiance dans l'écurie était la bonne chose à faire.

Ferrari défend son choix d'avoir laissé Vettel gagner à Singapour

Lors de l'épreuve de Singapour, Sebastian Vettel était troisième derrière le leader Charles Leclerc et Lewis Hamilton. L'Allemand a cependant été le premier à être appelé à son stand, bénéficiant alors d'un undercut décisif sur Hamilton et son équipier, ce dernier s'étant arrêté un tour plus tard et n'ayant pu que constater avec amertume que la Ferrari #5 était désormais en tête et aller y rester jusqu'au terme de l'épreuve. La Scuderia a en effet fait le choix de ne pas demander au quadruple Champion du monde de rendre la place.

Binotto a expliqué que Vettel était un "pilote clé", "au centre de notre projet" et que mettre fin à sa longue disette de victoires tout en démontrant que l'écurie souhaitait privilégier le travail d'équipe allait l'aider. "Il a été mal à l'aise avec la voiture au début de la saison, clairement au niveau de l'instabilité au freinage", a ajouté le technicien italo-suisse. "Je pense que le défi [représenté par Leclerc] pour lui a été une bonne référence également, parce qu'avoir un équipier aussi rapide lui a donné des migraines."

Lire aussi:

"Pour s'améliorer, il est toujours très analytique. Il aborde l'exercice sans être émotif, il regarde les données, pour comparer les secteurs, en regardant où il est plus lent ou plus rapide. Lors de la première partie de la saison, il a été mis sous beaucoup de pression. Je pense qu'il a très bien réagi lors la seconde moitié. La victoire à Singapour a été clé pour lui, pas seulement pour la victoire en elle-même, mais pour la confiance dans l'équipe. Il savait qu'il pouvait compter sur l'équipe pour aider, si nécessaire. Mais je pense que c'était une bonne chose, c'était le bon choix et le moment pour le laisser gagner."

En seconde partie de saison, globalement, l'amélioration de la Ferrari a certes offert à Leclerc ses premiers succès ainsi que quatre pole positions consécutives entre la Belgique et la Russie mais Vettel a également profité d'une SF90 dont les caractéristiques de virage l'ont aidé à mieux se qualifier, avec en point d'orgue une pole à Suzuka. "Quand il a eu plus confiance en la voiture, je pense qu'il a été très rapide. Et si vous regardez son rythme de course, il est très similaire à celui de Charles, qui a plutôt été plus rapide en qualifs. Donc je dirais bravo à lui pour la seconde partie de la saison, bien joué pour la manière dont il a réagi après une première moitié pas facile."

partages
commentaires
Bilan 2019 - Une saison et deux visages pour le quadra Räikkönen

Article précédent

Bilan 2019 - Une saison et deux visages pour le quadra Räikkönen

Article suivant

Pourquoi Sainz est devenu le "Smooth Operator" chez McLaren

Pourquoi Sainz est devenu le "Smooth Operator" chez McLaren
Charger les commentaires
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021