Ferrari affirme la légalité de son moteur établie par la FIA

partages
commentaires
Ferrari affirme la légalité de son moteur établie par la FIA
Par : Scott Mitchell
31 août 2018 à 13:20

Ferrari considère que le problème concernant la légalité de sa F1 est "complètement résolu" suite aux vérifications menées par la FIA cette saison.

En marge du Grand Prix de Monaco en mai dernier, la FIA avait déclaré avoir mené une enquête complexe concernant le système hybride de la Ferrari. La fédération a réitéré sa satisfaction à ce sujet le mois dernier, alors que les rivaux de la Scuderia exprimaient leur mécontentement.

Les gains au niveau du moteur sont tels que Mercedes estime ne plus disposer de la référence dans ce domaine, tandis que le week-end dernier en Belgique, Lewis Hamilton a déclaré qu'il fallait que son équipe parvienne à se hisser au niveau des "astuces" de Ferrari.

Lire aussi :

Jusqu'à présent, le Cheval Cabré ne s'était pas exprimé publiquement quant aux vérifications de la FIA. Interrogé par Motorsport.com à ce sujet, son directeur technique Mattia Binotto indique : "Bien sûr, l'unité de puissance est un élément complexe, c'est le cas depuis 2014."

"La FIA a parfaitement connaissance de nos pièces, et c'est notre devoir [de coopérer] à chaque fois que la FIA n'est pas pleinement convaincue que quelque chose est légal ou illégal, pour qu'ils inspectent et comprennent mieux. Ce qui s'est passé, tout simplement, est qu'ils ont posé des questions, nous avons répondu, nous avons expliqué. C'est tout. La FIA est satisfaite et déclare notre voiture légale pour ces courses, et de notre côté, nous sommes contents qu'ils mettent un terme définitif à ces doutes."

 

Photo de:

 

Photo de:

Ferrari aborde son Grand Prix à domicile, en Italie, en tant que favori, et c'est la première fois depuis le début de l'ère hybride. En effet, Sebastian Vettel s'est imposé lors de la dernière course en date, sur un circuit de Spa-Francorchamps où la puissance est également très importante.

Selon Binotto, Ferrari n'est pas forcément supérieur à Mercedes actuellement, et il serait délicat d'établir d'où peut venir un certain avantage : "Je préfère toujours observer le package dans son ensemble au lieu d'essayer de le diviser en différents facteurs. La différence était très faible [à Spa], au final. Ils étaient en pole position, et en course, notre rythme était très similaire. Tenter de distinguer une petite différence est très difficile. Notre package fonctionne comme un tout, avec l'aéro, la mécanique, le châssis et l'unité de puissance."

Lire aussi :

Aldo Costa, directeur de l'ingénierie Mercedes – qui prendra du recul en 2019 –, estime clair que Ferrari a fait de "gros progrès" au niveau du moteur. Cependant, il voit plusieurs facteurs à l'évolution de la hiérarchie cette saison.

"D'une course à l'autre, les performances varient toujours selon de nombreux aspects : le type de circuit, la gestion des pneus, les éléments de performance de la voiture elle-même", explique Costa. "Quand deux voitures sont très, très proches, on le voit. Nous avons deux voitures qui sont relativement similaires, toutes deux très compétitives. Il s'agit de les développer, de résoudre davantage de problèmes et d'avoir la meilleure voiture. Ne pas commettre d'erreurs et avoir une bonne fiabilité sera la clé."

Prochain article Formule 1
La F1 crée un problème de calendrier majeur entre Suzuka et Fuji

Article précédent

La F1 crée un problème de calendrier majeur entre Suzuka et Fuji

Article suivant

Ericsson sort indemne d'un violent crash à Monza

Ericsson sort indemne d'un violent crash à Monza
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Scott Mitchell
Type d'article Actualités