Ferrari : Les pilotes espèrent des évolutions rapides

Seul Kimi Räikkönen a réussi à placer sa F60 dans le Top 10 lors des qualifications du Grand Prix de Chine

Seul Kimi Räikkönen a réussi à placer sa F60 dans le Top 10 lors des qualifications du Grand Prix de Chine. Toutefois, le pilote finlandais a dû utiliser l'intégralité de ses pneumatiques tendres pour atteindre la Q3, ce qui l'a obligé à participer à la dernière séance avec des gommes usées.

L'autre Ferrari pilotée par Felipe Massa n'a pas eu la même réussite puisque le vice champion du monde 2008 a dû s'arrêter au terme de la Q2. Il s'élancera de la treizième place avec l'espoir de remonter afin d'inscrire ses premiers points de la saison.

Kimi Räikkönen (8e) :


"Bien entendu je ne suis pas satisfait de la huitième place, mais étant donné notre potentiel actuel, nous devons nous en contenter. Nous avons tiré le maximum de la voiture mais nous n'avions plus de pneumatiques neufs pour la Q3 et, par conséquent, c'est déjà bien d'avoir plus laisser quelques adversaires derrière nous."

"Le problème est encore le même : nous ne sommes tout simplement pas assez rapides. Le comportement de la voiture n'est pas mauvais, mais comme je l'ai dit auparavant, nous perdons une seconde sur les meilleurs. J'espère que l'on aura de nouveaux développements rapidement, mais pendant ce temps nous essayons de faire de notre mieux avec ce que l'on a."

"J'espère que l'on fera une bonne course et que l'on ramènera quelques points. Je ne sais pas où nous aurions été si nous avions eu le KERS. Parfois ça vous donne un avantage, mais d'autres fois ça peut-être un inconvénient. Il aurait été utile d'avoir au moins une voiture qui roule avec afin de mieux comprendre la situation."

Felipe Massa (13e) :


"Le premier run en Q2 était assez bon, mais lors de ma seconde tentative j'ai commis une erreur dans le virage 9, ce qui m'a exclu de la Q3. J'ai eu un peu de trafic lors de mon tour de sortie, ce qui signifie que je n'ai pas pu mettre les pneumatiques à la bonne température. Après les deux premières courses difficiles, nous devons ramener des points et dans le même temps, travailler sur le développement de la voiture."

"Ne pas avoir le KERS est définitivement un handicap dans mon cas, surtout en qualifications. Voilà un autre domaine dans lequel nous devons travailler, pour l'utiliser de nouveau le plus tôt possible."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Felipe Massa
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités